Mort de Coluche : son maquilleur sort du silence

Mort de Coluche : son maquilleur sort du silence©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le mardi 09 mai 2017 à 18h00

C'est un témoignage rare, 31 ans après la disparition de Coluche dans un accident de la route. Son ami Didier Lavergne se confie au magazine TéléStar.

Le 19 juin 1986, le maquilleur se trouve derrière l'humoriste sur la route de Grasse et assiste à la collision entre le camion et la moto de Coluche. "C'était la première fois que je voyais un ami mourir devant moi. Je lui ai parlé pendant 45 minutes. Traumatisant. A l'époque, il n'y avait aucune prise en charge. J'ai juste été interrogé par la gendarmerie". Son témoignage n'a d'ailleurs pas été retenu : "Ils ont décrété que j'étais un menteur parce que j'avais dit que Coluche avait son casque".



Didier Lavergne revient sur les circonstances de la tragédie. "Tout le monde a écrit qu'on roulait comme des malades. C'est faux ! On roulait entre 60 et 80 km/h. Les aiguilles du compteur le prouvent !" Un souvenir toujours vif pour le maquilleur qui confie toujours refuser que le fondateur des Restos du Cœur "soit mort aussi bêtement".
 
179 commentaires - Mort de Coluche : son maquilleur sort du silence
  • Respectons ceux qui sont partis en les laissant en paix. ne pas ramener cela rien que pour créer infos qui n'en est pas une. Tout le monde connaît la douleur à tout les niveaux et à différents moments de la vie, don pas plus pour Coluche que les autres. Laissons- les en paix.

  • j'ai peur qu'il y ait encore de l'avenir pour les complotistes...

    C’est même la seule chose qui soit certaine.

    Einstein disait qu’il y a deux choses infinies, l’univers et la bêtise. Il ajoutait, pour l’univers, j’ai un doute.

  • il a été assassiné, car il dérangeait dans la politique comme il s'était présenté

    Je pense moi aussi qu'il a été supprimé! Il dérangeait trop les politiques!

  • en plus du départ prématuré de Coluche, beaucoup, de décès sous la présidence de Mitterrand restent sans explications, il serait bon d'en avoir les tenants et aboutissants : Messieurs Besse, Audran, Pelat, Edern Hallier, Grossouvre, Bérégovoy, pour ne parler que des principales disparitions qui nécessiteraient quelques explications. Ceci pour la partie française. Pour la partie africaine, un exemple : On se souviendra aussi du dîner de Thomas Sankara au Burkina Faso avec Mitterrand. Le Président Sankara menait une belle politique pour que ce pays atteigne son indépendance alimentaire, il fit un discours expliquant sa vision de l'avenir du pays qu'il dirigeait.... et ce dernier eut une réponse sévère du président Français Peu de temps après, un coup d'état, Thomas Sankara éliminé et c'est le N2 qui pris la suite. Bref, il n'était pas bon de tenir tête ! Ayant habité à Ouagadougou en 1984, je connais notamment ce sujet.

    Vous oubliez Ballavoine .

  • Quand Coluche sortira du silence, là ce sera une véritable information. En attendant "qu'il repose en pet" (Charlie Hebdo).

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]