Montréal met fin aux trottinettes électriques

Montréal met fin aux trottinettes électriques
Des trottinettes électriques abandonnées sur une place à Paris le 15 mai 2019

, publié le jeudi 20 février 2020 à 00h27

La ville de Montréal a annoncé mercredi la fin d'une expérience de trottinettes électriques en libre-service lancée l'été dernier, en raison du manque de respect des utilisateurs vis-à-vis de la règlementation.

"Seulement 20% des trottinettes ont été stationnées" dans les espaces dédiés, a constaté la municipalité, évoquant dans un communiqué des enjeux pour la "sécurité", un "désordre" et une cohabitation "parfois difficile avec les piétons".

"Montréal ne veut pas se transformer en police des trottinettes", a souligné Eric Alan Caldwell, responsable de la mobilité au sein de la mairie, fustigeant "un taux de délinquance de 80%" vis-à-vis de la règlementation.

"Les opérateurs n'ont pas su assurer leur responsabilité quant au respect du règlement", a-t-il pointé, en comité exécutif, assurant "qu'en 2020, il n'y aura plus de trottinettes dans les rues de Montréal".

Outre des vélos électriques, le projet-pilote lancé à l'été 2019 proposait aux Montréalais de louer des trottinettes électriques en libre-service avec plusieurs opérateurs, dont les gros acteurs américains du secteur Bird et Lime.  

"Cette pause inattendue dans le programme de trottinettes électriques est incroyablement décevante et un recul majeur pour les gens d'une ville engagée réduire les embouteillages et les émissions carbone", a déploré dans un communiqué Michael Markevich, directeur général de Lime Canada. 

"Avec plus de 200.000 trajets et 50.000 utilisateurs en seulement trois mois, il est clair qu'il y avait une réelle demande pour des options de transport plus écologiques et pratiques", a-t-il ajouté.

"Malgré cette décision, Bird Canada va continuer de travailler et de collaborer avec la ville de Montréal pour ramener les trottinettes électriques en 2021, lorsque la ville aura résolu les enjeux liés au stationnement", a abondé le deuxième opérateur, se disant également "déçu". 

La ville a tiré "un constat d'échec", a poursuivi M. Caldwell, pour les 680 engins déployés depuis juin, à l'occasion du bilan du projet-pilote de vélos et trottinettes électriques à Montréal. 

Au total, 110 constats d'infraction ont été émis pour des trottinettes et des vélos mal stationnés et 333 pour le non-respect du code de la sécurité routière, principalement concernant le port du casque. 

Aucun accident mortel ou grave n'a impliqué des trottinettes électriques en libre-service.

"Les permis pour les vélos électriques seront renouvelés, mais régis par une réglementation plus serrée", a précisé la ville. 

Dans de nombreuses villes à travers le monde, l'apparition de ces trottinettes silencieuses a vite été perçue comme une menace par les piétons et les pouvoirs publics ont commencé à vouloir les réguler. 

En novembre, Singapour a décrété l'interdiction des trottinettes électriques sur les trottoirs, emboîtant le pas à l'Allemagne et à la France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.