Montpellier : trois policiers blessés lors d'une manifestation de "gilets jaunes"

Montpellier : trois policiers blessés lors d'une manifestation de "gilets jaunes"
Des "gilets jaunes" manifestent à Montpellier, le 16 mars 2019.

, publié le samedi 20 juillet 2019 à 20h00

Quelques centaines de "gilets jaunes" ont manifesté samedi à Montpellier. Des incidents ont éclaté avec les forces de l'ordre.

Environ 600 "gilets jaunes" et 50 blacks blocs ont manifesté, samedi 20 juillet, à Montpellier.

Trois policiers ont été blessés lors d'incidents entre forces de l'ordre et manifestants. 

Sous une grande banderole "Ça va péter", les manifestants criaient "Où est Steve ?", ce jeune homme qui a disparu à Nantes le 21 juin et qui serait tombé dans la Loire à la suite d'une intervention controversée des forces de l'ordre. La question "Où est Steve ?" a été écrite dans plusieurs endroits du centre-ville, sur les murs ou les marches d'escaliers. Un rassemblement était organisé samedi à Nantes pour demander que la lumière soit faite sur les conditions de sa disparition.

Selon la préfecture de l'Hérault, une interpellation a eu lieu, après des jets de projectiles, d'abord dans le quartier de la préfecture, puis à Antigone où le cortège des "gilets jaunes" et des blacks blocs s'était déplacé.

Les forces de l'ordre ont utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants. Trois policiers ont été blessés. Des dégradations ont été constatées à Antigone : feux de poubelles, conteneurs renversés, vitrines de magasins et vitres d'abri de tramway brisées. 



Selon un rapport parlementaire, remis mercredi 17 juillet à Matignon, sur les conséquences économiques de la mobilisation sociale des "gilets jaunes", 30 millions d'euros ont été dépensés par les collectivités afin de réparer les équipements et mobiliers urbains abîmés ou financer des travaux exceptionnels. Dans les seules villes de Rouen, Toulouse et Bordeaux, la facture s'élève à 12,5 millions d'euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.