Montpellier : des centaines de perruches envahissent le centre-ville

Montpellier : des centaines de perruches envahissent le centre-ville©Google Street View

, publié le mercredi 08 juillet 2020 à 19h24

Plus de 500 perruches ont élu domicile en plein centre de Montpellier, rapportent les médias locaux. Et le phénomène n'est pas nouveau.

A Montpellier, impossible de les manquer.

Plus de 500 perruches à collier - 554 selon une estimation - peuplent actuellement le centre-ville de la préfecture de l'Hérault, rapportent les médias locaux. Ces oiseaux, reconnaissables à leurs couleurs vives et à leurs cris très aigus, ont colonisé la ville. En levant la tête, il n'est d'ailleurs pas rare de les voir se balancer sur un fil électrique. A la plus grande surprise de certains.



"Le zoo avait déjà reçu de nombreux mails d'habitants, qui se demandaient pourquoi ils avaient relâché des perruches", a confié Claire Rougier, une étudiante en Master d'écologie qui s'est lancée dans une enquête pour mieux connaître cette population, à 20 Minutes. A l'origine, la perruche n'est pas un animal vivant en liberté dans notre pays. Mais beaucoup d'entre elles se sont échappées de captivité ou ont été relâchées. 

Montpellier, un paradis à perruches

Cela ferait même 25 ans que les perruches ont pris possession de Montpellier. "Partout en Europe, on les trouve plutôt dans des zones périurbaines, à Montpellier, c'est plutôt dans le centre-ville", a détaillé Claire Rougier à 20 Minutes. "Ce n'est pas parce qu'elles aiment le béton, mais parce qu'à Montpellier, même dans le cœur de la ville, il y a énormément de parcs et de jardins. Les perruches vont dans de grands jardins, avec de vieux arbres, car elles recherchent des cavités qui se situent au minimum à huit mètres de haut. Avec, c'est très important, un point d'eau à proximité, soit des étangs, des fleuves. Et pour se nourrir, elles recherchent notamment des arbres fruitiers. A Montpellier, on en trouve par exemple au parc Rimbaud ou au parc Méric."

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.