Militaires tués au Burkina : les parents d'Alain Bertoncello sont "fiers de ce qu'il fait, malgré la douleur"

Militaires tués au Burkina : les parents d'Alain Bertoncello sont "fiers de ce qu'il fait, malgré la douleur"
Alain Bertoncello

, publié le samedi 11 mai 2019 à 16h50

L'armée française a libéré dans la nuit de jeudi 9 à vendredi 10 mai quatre otages dans le nord du Burkina Faso,dont deux Français enlevés au Bénin. Au cours de cette opération, deux militaires français ont trouvé la mort. 

Les parents d'Alain Bertoncello, l'un des deux soldats français morts au Burkina, se sont confiés au Parisien


"Alain, il vivait sa passion.

Et il est allé jusqu'au bout. Il était très heureux dans ce qu'il faisait. Ça nous permet de nous soutenir un petit peu", a expliqué Danièle Bertoncello, la mère du soldat âgé de 28 ans, au quotidien. 

Pour ces deux parents endeuillés, leur fils a fait ce qu'il fallait. "Les deux qui étaient en première ligne, et bien ce sont les deux qui sont tombés. Mais ils ont réussi leur mission. C'était leur travail et ils ne se posaient même pas la question de ce qu'il devait faire", a estimé la mère du jeune homme. "Il avait une mission, il l'a accomplie. Il a sauvé ces quatre otages", a ajouté Jean-Luc Bertoncello, le père du militaire. 

Un geste héroïque

Pour Danièle, "(s)on Alain a eu un geste héroïque". "On est fier de ce qu'il fait, malgré la douleur", a-t-elle confié.  



Les deux parents seront présents mardi aux Invalides, pour l'hommage qui sera rendu aux deux militaires tués, "même si cela va être dur." 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.