Migrants : suite aux accusations de maltraitance, la préfecture du Pas-de-Calais répond à Yann Moix

Migrants : suite aux accusations de maltraitance, la préfecture du Pas-de-Calais répond à Yann Moix©capture video FTV

6Medias, publié le dimanche 07 janvier 2018 à 14h47

L'émission "On n'est pas couché" du 6 janvier a vu Yann Moix accuser la police de maltraiter les migrants. La préfecture du Pas-de-Calais a répondu dans la minute au chroniqueur via Twitter.
Face au député Benjamin Griveaux, Yann Moix a proféré des accusations lourdes sur les forces de police du Pas-de-Calais.

Selon le chroniqueur d'"On n'est pas couché", les migrants de Calais seraient maltraités. "J'y passe régulièrement des jours et des nuits depuis quelques mois, et ce que je vois de l'honneur de la République ce sont des CRS qui gazent les couvertures de jeunes de 18 à 25 ans et l'eau potable". Quant aux soins qui leur sont apportés gratuitement, ils ne seraient dus qu'aux tabassages de la veille.



Réaction immédiate

Le chroniqueur a également affirmé avoir filmé les scènes qu'il décrit. Dès lors, le député l'a encouragé à livrer les vidéos à la justice : "Ces comportements sont inadmissibles s'ils sont avérés, et ils doivent être sanctionnés". Et ce même si la manière n'était pas forcément à son goût : "Si ce que vous dites est avéré, alors je vous engage à confier cela à la justice plutôt que de faire justice sur un plateau de télévision".

Pour l'instant, le chroniqueur ne s'est pas exécuté. La préfecture du Pas-de-Calais n'avait pas tardé à réagir immédiatement dans la soirée, en rejetant les accusations une par une via twitter de façon très succincte.





Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU