Migrants: nouveau record quotidien de traversées de la Manche

Migrants: nouveau record quotidien de traversées de la Manche
Des migrants tentent la traversée de la Manche le 27 août 2020

publié le jeudi 05 août 2021 à 18h55

Au moins 482 migrants ont traversé la Manche mercredi pour gagner les côtes anglaises, a indiqué jeudi le ministère britannique de l'Intérieur, un record portant à plus de 10.000 le nombre de personnes ayant effectué la dangereuse traversée cette année.

Le précédent record journalier, avec 430 arrivées en une journée, avait été atteint le 19 juillet.

Si le ministère ne communique pas de bilan cumulé, selon le décompte de l'agence de presse britannique PA, plus de 10.000 personnes ont effectué depuis le début de l'année la traversée du détroit, l'un des plus fréquentés au monde, à bord de petites embarcations, soit bien plus que lors de toute l'année dernière (plus de 8.000).

Mercredi, les autorités françaises ont intercepté huit traversées, empêchant ainsi 246 personnes d'atteindre le Royaume-Uni, selon le ministère de l'Intérieur britannique.


Selon le commandant Dan O'Mahoney, chargé de la "menace clandestine" en Manche, "ces chiffres sont inacceptables, c'est pourquoi nous agissons sur tous les fronts".

"Les forces de l'ordre démantèlent les gangs de passeurs" et "le travail conjoint avec les Français a permis de doubler le nombre d'agents de police sur les plages françaises", a-t-il ajouté.

La question est régulièrement à l'origine de frictions entre Londres et Paris, mais le Royaume-Uni s'est engagé fin juillet à payer à la France 62,7 millions d'euros en 2021-2022 pour financer le renforcement de la présence des forces de l'ordre françaises sur les côtes.

Le Parlement britannique a commencé avant la trêve estivale à adopter la réforme du système d'asile de la ministre de l'Intérieur Priti Patel, marquant un durcissement promis dans le cadre du Brexit.

Présentée par la ministre comme "juste mais ferme" mais dénoncée par des associations de défense des droits humains, elle vise à décourager l'immigration illégale et prévoit de traiter différemment les demandeurs d'asile selon qu'ils soient arrivés dans le pays légalement ou illégalement.

Le projet de loi prévoit d'augmenter à quatre ans, contre six mois actuellement, la peine de prison encourue par les migrants qui cherchent à entrer illégalement dans le pays et de porter à la prison à vie - contre 14 ans d'emprisonnement actuellement - la peine maximale encourue par les passeurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.