Meutre d'Alexia Daval : la psychose s'installe à Gray

Meutre d'Alexia Daval : la psychose s'installe à Gray©Gendarmerie nationale

Texte 6Medias, vidéo BFMTV, publié le mardi 28 novembre 2017 à 19h59

Un peu plus d'un mois après le meurtre d'Alexia Daval, le coupable court toujours, malgré la mobilisation de quinze gendarmes sur cette seule enquête. C'est donc dans ce climat particulièrement tendu que les habitants de Gray tentent de reprendre une vie normale.

Une équipe de franceinfo s'est rendue sur place et publie son reportage ce mardi sur son site afin de prendre la température et recueillir le ressenti des habitants. "On ne sait toujours pas vraiment ce qu'il s'est passé. Donc on a toujours peur de sortir, peur d'aller chercher nos enfants à pied à l'école par exemple", raconte une habitante.



En plein coeur du bourg, le bar tenu par les parents d'Alexia Daval a rouvert ses portes. Les roses qui y avaient été déposées il y a quelques semaines ont déserté, mais les habitués du bar, eux, sont toujours présents. Les parents de la joggeuse assassinée ont d'ailleurs repris le travail. "Quand j'y vais, je ne sais pas quoi leur dire. On est un peu mal dans notre peau", confie une voisine à franceinfo.
Alors que la peur grandit chez les parents, les jeunes de Gray semblent avoir repris le cours de leur vie. "Moi je ne m'inquiète pas trop. Je sais que quand il fait nuit mes parents m'ont dit de faire attention, mais c'est plus les parents qui ont peur que nous qui nous inquiétons", explique un lycéen.
Selon l'avocat du mari d'Alexia Daval, une ou des arrestations en lien avec ce meurtre devraient avoir lieu avant la fin de l'année.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.