Meurtre de Tom : le suspect se revoit "en train de frapper" l'enfant

Meurtre de Tom : le suspect se revoit "en train de frapper" l'enfant©Panoramic

Texte 6Medias / Vidéo CNEWS, publié le jeudi 31 mai 2018 à 11h45

Lors de sa garde à vue, l'homme a expliqué avoir des "flashs" des événements qui ont conduit à la mort de Tom, dont le corps a été retrouvé lundi 28 mai dans une maison abandonnée du Hérie-la-Viéville, comme le révèle Europe 1.

Alors qu'au début de sa garde à vue, Jonathan M. niait toute implication dans la mort du petit Tom, retrouvé le 28 mai dans un jardin abandonné avec des traces de viol, le suspect a finalement admis avoir des "flashs" au sujet de ce qui se serait passé.

C'est à la toute fin de sa garde à vue, comme le raconte Europe 1, que l'homme a expliqué aux enquêteurs se revoir "en train de frapper", l'enfant. Interrogée par la radio, une source proche du dossier explique que l'"on ne peut pas parler d'aveux à proprement parler", mais que l'"on peut considérer qu'il est sur le chemin".



En fin de matinée jeudi 31 mai, Jonathan M. a été déféré devant un juge chargé d'instruire l'information judiciaire ouverte pour meurtre et devrait être mis en examen. Son casier judiciaire est vierge et son nom n'est pas inscrit au fichier des délinquants sexuels. Il est cependant l'auteur de plusieurs infractions mineures de droit commun. Comme l'avait précisé le procureur de la République de Laon (Aisne) le 30 mai, il était établi que le suspect était la dernière personne à avoir vu le jeune garçon de neuf ans en vie.

Des analyses ADN de prélèvements faits sur la scène du crime sont toujours en cours et pourraient accréditer la piste menant à Jonathan M. C'est la section de recherches d'Amiens qui est en charge de l'enquête, qui pourrait par conséquent bientôt toucher à son terme.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.