Meurtre d'Eric Masson : le tireur présumé formellement identifié

Meurtre d'Eric Masson : le tireur présumé formellement identifié
Des collègues d'Eric Masson, réunis autour de son portrait, à Avgnon, le 9 mai 2021.

publié le mardi 11 mai 2021 à 11h07

Le principal suspect, identifié par un collègue d'Eric Masson comme étant le tireur présumé d'Avignon, a nié les les faits.  

Selon les informations du Parisien confirmées par plusieurs médias, le tireur présumé d'Avignon aurait été identifié par un collègue d'Eric Masson.

Celui-ci était présent lors du meurtre de son collègue mercredi dernier à Avignon. Selon Le Parisien, c'est lors d'un 'tapissage', une séance d'identification, que celui-ci l'aurait "formellement" reconnu, affirme le quotidien. Si son complice a reconnu qu'il se trouvait également sur les lieux, il aurait refusé de donner l'identité du tireur.  

Le tireur et son complice présumés seront présentés à des juges d'instruction en vue de leur mise en examen mardi après-midi.


Interpellés dimanche soir à un péage, les deux principaux suspects du meurtre du policier tué à Avignon voulaient fuir vers l'Espagne, selon les enquêteurs. Cette version était contestée lundi par le jeune homme soupçonné d'avoir tiré sur Eric Masson, qui se dit "totalement étranger à ces faits". 



Les suspects déjà condamnés plusieurs fois

Agés de 19 et 20 ans et déjà condamnés plusieurs fois selon le procureur Philippe Guémas, ces deux jeunes hommes ont été interpellés dimanche soir au péage de Remoulins, à une vingtaine de kilomètres de la Cité des Papes. Tous les deux français et nés en France, selon le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, les deux jeunes hommes "ont déjà été condamnés plusieurs fois, notamment par le tribunal des enfants, pour des faits de violences et des infractions à la législation sur les stupéfiants", a indiqué le procureur Philippe Guémas, sans donner de précisions sur leurs déclarations en garde à vue. 

Un hommage à Eric Masson mardi après-midi

Le conducteur de la voiture dans laquelle ils ont été interceptés, âgé d'une cinquantaine d'années, a également été arrêté, comme la soeur de l'un d'eux, interpellée à Avignon à 06H15 lundi, a précisé le procureur Philippe Guémas au cours d'une conférence de presse lundi après-midi. Tous deux ont été libérés ce mardi, selon les informations du Parisien.  

Un hommage national doit aussi être rendu à Eric Masson mardi après-midi à Avignon par le Premier ministre Jean Castex qui sera accompagné du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et du garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti.

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.