Meurtre d'Aurélie Fouquet : Fisal Faïd condamné en Algérie

Meurtre d'Aurélie Fouquet : Fisal Faïd condamné en Algérie
Reproduction réalisée le 21 mai 2010 à la mairie de Villiers-sur-Marne de la photo ouvrant le registre de condoléances d'Aurélie Fouquet.

Orange avec AFP, publié le mardi 12 juillet 2016 à 11h46

- Selon les informations de RMC et de France TV info, Fisal Faïd, le frère du braqueur multirécidiviste Redoine Faïd, a été condamné lundi en Algérie à 20 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de la policière Aurélie Fouquet. Il avait fui vers le pays du Maghreb juste après la fusillade de Villiers-sur-Marne, le 21 mai 2010.

-

Fisal Faid a été reconnu coupable du meurtre d'Aurélie Fouquet le lundi 11 juillet en Algérie. L'information a été confirmée à RMC et France TV info par l'avocat de la mère de la policière municipale, Me Laurent-Franck Liénard. Le parquet avait requis la perpétuité. Cet homme de 46 ans, interpellé et condamné en mars pour trafic de stupéfiants, comparaissait en appel devant la cour de M'sila (nord du pays) après avoir été acquitté en première instance. Aurélie Fouquet, âgée de 26 ans, avait été tuée par balles le 21 mai 2010 à Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne) après le braquage raté d'un fourgon blindé. Son coéquipier avait lui été blessé.


"UNE IMMENSE SATISFACTION"

"Fisal Faïd a refusé de répondre aux questions sur le fond. Mais Élisabeth Fouquet (la mère de la victime) a eu la certitude d'avoir en face d'elle le meurtrier de sa fille", a indiqué l'avocat. "Cette condamnation est un message à ceux qui pensent pouvoir se soustraire à la justice française en fuyant en Algérie". Le frère aîné de Redoine Faïd s'était enfui en Algérie dès le lendemain de la fusillade. Son absence avait plané sur tout le procès tenu en avril dernier à Paris. "C'est une immense satisfaction", poursuit l'avocat. "Depuis 6 ans, la famille vit avec un point d'interrogation : 'Qui a tué Aurélie Fouquet ?' Aujourd'hui nous le savons, nous l'avons vu".

Le procès tenu en France a lui débouché sur la condamnation de huit hommes à des peines allant de un à 30 ans de prison. Redoine Faïd, considéré comme le cerveau de l'opération, a écopé de 18 ans. Il avait répété, tout au long des sept semaines de procès, n'avoir "rien à voir" avec les faits. Daouda Baba et Olivier Tracoulat ont eux été condamnés à 20 ans de prison pour meurtre. Ce dernier, blessé le 20 mai, a disparu et est sans doute mort. Il est en tout cas porté disparu et a été jugé en son absence. Il est le seul a avoir laissé une trace sanglante, et donc incontestable, à Villiers-sur-Marne.


L'avocate générale avait requis des peines dans certains cas beaucoup plus lourdes, par exemple 22 ans pour Redoine Faïd. Elle avait aussi demandé 25 ans contre Malek Khider, accusé d'être l'un des logisticiens de l'opération, et finalement condamné à 15 ans. Le ministère public avait également désigné un troisième meurtrier, Rabia Hideur, contre qui il avait requis 30 ans de prison. La cour l'avait finalement acquitté pour le meurtre. Les jurés ont estimé que son identification par un policier, survenue tardivement, ne suffisait pas pour affirmer que Rabia Hideur était bien l'un des membres du commando de braqueurs à l'origine de la fusillade fatale à Aurélie Fouquet. Un nouveau procès est prévu en appel.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU