Meurtre d'Alexia Daval: son mari Jonathann transféré en psychiatrie

Meurtre d'Alexia Daval: son mari Jonathann transféré en psychiatrie©BFMTV
A lire aussi

BFMTV, publié le jeudi 29 mars 2018 à 08h30

Selon des informations recueillies par BFMTV auprès de deux sources concordantes, Jonathann Daval, qui a avoué avoir tué sa femme à la fin du mois d'octobre dernier, est incarcéré depuis deux semaines dans l'unité sanitaire psychiatrique de la maison d'arrêt de Dijon, en raison de son état psychologique.



Il est en cellule individuelle et n'a toujours aucun contact avec les autres détenus. Il reçoit un traitement médical décrit comme "lourd". Une des sources jointes par BFMTV a expliqué qu'il était "extrêmement affaibli et amaigri". Il a été auditionné par les juges pour la dernière fois à ce jour le 9 mars dernier.

Après trois mois de mensonge, Jonathann Daval avait avoué avoir tué son épouse de retour d'un dîner chez ses beaux-parents en Haute-Saône.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
64 commentaires - Meurtre d'Alexia Daval: son mari Jonathann transféré en psychiatrie
  • il faut peut-être le plaindre ???? Non mais dans quel monde on vit ? Il tue sa femme et il est mieux traité que certaines personnes qui sont "vraiment malades" ! quelle honte !!

  • Encore qui s'échappe de ces responsabilités.

  • c'est nouveau ils vont tous en psychiatrie de mieux en mieux elle est belle la justice !

  • Après trois mois de mensonge, Jonathann Daval avait avoué avoir tué son épouse.
    Mais le mensonge continue, et le fait qu'il soit "extrêmement affaibli et amaigri" fait partie du scénario.
    Tout comme le transfèrement en psychiatrie, pour ne pas être au contact des autres détenus...qui pourraient lui faire du bobo !
    Les meurtriers qui tombent malades après leur arrestation, c'est devenu un grand classique, en France. Mais personne n'est dupe.

  • Saurait été mieux s'il était allé la semaine avant le meurtre ..