Meurtre d'Alexia Daval : le témoignage d'un voisin vient contredire la version du mari

Meurtre d'Alexia Daval : le témoignage d'un voisin vient contredire la version du mari©Capture BFMTV

Source BFMTV, publié le lundi 29 janvier 2018 à 15h59

Nouveau rebondissement dans l'enquête sur le meurtre d'Alexia Daval. Ce lundi, les gendarmes ont interpellé Jonathann Daval, le mari de la joggeuse retrouvée morte le 30 octobre 2017 en Haute-Saône. Cet informaticien de 34 ans, domicilié à Gray et décrit comme "extrêmement gentil", est désormais en garde à vue.

Pourquoi, après trois mois d'investigation et près de 200 auditions, les enquêteurs suspectent-ils l'époux de la victime de 29 ans? Selon BFMTV, confirmant des informations du Point, la juge d'instruction a recueilli des éléments qui contredisent la version de Jonathann Daval.

Ce dernier a toujours affirmé n'avoir jamais quitté son domicile entre le soir du 27 octobre et le matin du 28 -avant 9h30-, jour de la disparition d'Alexia.

Pourtant, le témoignage d'un habitant de Gray vient mettre à mal cette déclaration.



Ce voisin assure avoir entendu le véhicule de Jonathann Daval quitter le domicile familial la nuit du 27 au 28 octobre, à 1h30 du matin précisément. Il aurait en effet entendu la voiture rouler sur une plaque métallique. Ce bruit l'aurait réveillé et il aurait regardé l'heure.

Le véhicule, mis à disposition par l'employeur du mari, a été expertisé par l'Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale pour comparer ses pneus avec les traces relevées près de l'endroit où le corps calciné d'Alexia a été retrouvé. D'après Le Point, des similitudes auraient été trouvées.

Ce samedi 28 octobre à 12h25, Jonathann Daval avait alerté les gendarmes de la disparition d'Alexia Daval, inquiet de ne pas la voir revenir de sa course à pied. Selon lui, elle était partie courir à 9h30.

Auditionné à deux reprises en tant que simple témoin, il avait confié avoir eu une dispute avec sa femme le soir du 27 octobre, alors qu'ils revenaient d'un repas de famille. Cela expliquerait, selon lui, les griffures sur son bras.

Le matin de la disparition, peu après 9h30, Jonathann Daval a été vu à plusieurs endroits de la ville, indique L'Est républicain. Qu'a-t-il fait avant? Le témoignage du voisin et les expertises menées par le pôle criminel de Besançon donnent aujourd'hui un éclairage nouveau à l'affaire.

Les enquêteurs explorent l'hypothèse d'une "dispute conjugale qui aurait mal tourné", ont rapporté des sources à l'AFP, ce lundi. "Le couple, qui avait des difficultés à avoir un enfant, connaissait en effet de vives tensions."

Jonathann Daval nie "être lié au meurtre de son épouse", a fait savoir son avocat. "La dernière fois que je l'ai vu, il m'a confirmé qu'en aucun cas il n'était lié d'une façon ou d'une autre au décès de son épouse", a déclaré Me Randall Schwerdorffer, devant le domicile des époux Daval, ce lundi.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
21 commentaires - Meurtre d'Alexia Daval : le témoignage d'un voisin vient contredire la version du mari
  • rien ne dit que le témoin ,ai parlé hier, il a été entendu comme les 200 autres dans le cadre de l'enquête et les enquêteurs ont coupés les informations et les analyses .Ce témoin n'est pas tombé de son arbre au dernier coup de vent,comme certains semblent le penser;Une enquête ne dure pas 50 minutes comme dans vos feuilletons,et une expertise ADN demande plusieurs jours voir semaine,et pas le temps d'une pub et de prendre sa camomille.

    exatement

  • si le véhicule de fonction est parti à 1h30 du matin , il est bien revenu , non ? on prête plus attention au véhicule de fonction dont on dispose plus qu'à son propre véhicule me semble-t-il . Il ne s'est aperçu de rien le mari , même si ce n'est pas lui qui s'en est servi à 1h30 du matin? Il m'a toujours semblé perdu , plus que peiné , entre ses beaux-parents et belle-soeur et beau-frère. Et si à certains moments il pleurait c'est peut-être qu'il avait pris conscience de son geste . A d'autres moments, il grimaçait plus qu'il ne voulait pleurer ( pas de larmes ).

  • C'est quoi ces parents qui prennent la défense de leur gendre..............qui bat son épouse?

    avatar
    QUYATIL13500  (privé) -

    peut être en faisaient 'il autant ?

    Il est pas coupable en ce moment laisser la justice en décider n’allez pas trop vite vous devriez reprendre vos cours de droit civique et de justice française avant de parler et écrire mercie de me comprendre

    Ils sont confrontés à un "savoir" peut-être ...et dans ce cas ils doutent de la culpabilité entière de leur gendre ...!

  • Comme ça , un voisin se rappelle soudain avoir entendu la voiture de M. Daval...Dans ses rêves peut-être.? Pourquoi ne pas en avoir parler aux gendrames dans les jours suivants la disparition de cette jogueuse ? Et s'i faisait croire ça , car il serait le coupable? Ce ne serait pas la première fois que la justice commettrait une erreur judiciaire!!!

    en effet le voisin le dit 3 mois après ;???

    Non, la police a fait son travail correctement : une enquête judiciaire n'es pas un spectacle !

    Non, la police a simplement fait son travail. Une enquête judiciaire n'est pas un spectacle !

  • Là , il est foutu...
    Entre les morceaux de draps trouvés à côté du corps d'ALEXIA brûlés et la voiture roulant sur la plaque du tout à l'égout à 1h30 du matin .
    Qui d'autre aurait l'idée d'enrouler le corps d'Alexia (morte, certainement) , dans les draps du lit , draps qui manquaient sur le lit dénudé..