Meurthe-et-Moselle : quatre personnes interpellées après une cinquantaine de cambriolages

Meurthe-et-Moselle : quatre personnes interpellées après  une cinquantaine de cambriolages
Les individus encourent jusqu'à 10 ans de réclusion et 100.000 euros d'amende (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le samedi 28 octobre 2017 à 11h26

Les malfaiteurs auraient également sévi en Belgique, au Luxembourg et en Suisse.

Après cinq mois d'enquête, les gendarmes ont interpellé vendredi 27 octobre quatre personnes à Lunéville en Meurthe-et-Moselle, rapporte France Bleu Sud Lorraine. L'enquête avait été initiée par les gendarmes de la Compagnie de Nancy, dès le mois de mai, après le vol d'un camion chargé de métaux dans la région.





Le camion avait finalement été retrouvé aux Pays-Bas un mois après. Face à une série de vols similaires, la gendarmerie monte un groupe d'enquête d'une dizaine d'hommes baptisé avec le renfort de l'Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI).

"UN GROUPE CRIMINEL TRANSFRONTALIER"

L'enquête les a conduit sur la piste d'un groupe de 4 personnes, dont deux mineurs, originaires de pays d'Europe de l'Est. Ils ont été interpellés mardi 24 octobre par les gendarmes en Meurthe-et-Moselle "au retour d'un raid commis dans le département du Nord" en possession d'objets volés.

"Depuis le mois de mai, on estime qu'ils sont impliqués dans une cinquantaine de faits commis en Meurthe-et-Moselle et, plus largement, dans le Grand Est pour un préjudice supérieur à 250.000 euros", indique le colonel Gwendal Durand, patron des gendarmes dans le département.

"Nous sommes face à un groupe criminel transfrontalier : une équipe très organisée qui enchaînait les cambriolages de manière industrielle", relève le colonel Durand, qui a voulu les interpeller avant la fin de l'année, marquée selon lui, par "une recrudescence des cambriolages".

Les malfaiteurs auraient ainsi également sévi en Belgique, au Luxembourg et en Suisse, ont été écroués. Placés en détention provisoire, les quatre individus seront jugés pour "vols en bande organisée" à Nancy. Ils encourent jusqu'à 10 ans de réclusion et 100.000 euros d'amende.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.