Metz : un homme tente d'assassiner sa femme en pleine rue

Metz : un homme tente d'assassiner sa femme en pleine rue
(Photo d'illustration)

publié le jeudi 03 juin 2021 à 20h35

Après avoir tiré à plusieurs reprises sur sa femme dans les rues de Metz, un homme a retourné l'arme contre lui pour se suicider. Ils sont tous les deux hospitalisés.


Les rues de Metz ont été le théâtre jeudi 3 juin d'une tentative de féminicide.

Une femme a été gravement blessée par son conjoint en début d'après-midi. "Un homme a tenté d'assassiner sa femme avec laquelle il est en instance de divorce et en contentieux sur les enfants" sur un boulevard du quartier de Borny, a rapporté à l'AFP le maire de Metz François Grosdidier.



"Il l'a attaquée à l'arme à feu, a tiré plusieurs coups,  avec une arme de petit calibre, et l'a blessée grièvement", avant de "retourner l'arme contre lui et de se tirer une balle dans la tête", a-t-il poursuivi. Les deux ont été hospitalisés. Il n'a pas été précisé si leur pronostic vital était engagé ou non.



Les faits se sont déroulés en début d'après-midi "devant l'un des enfants et devant plusieurs passants, ce qui a créé un certain traumatisme dans le quartier", a ajouté le maire de Metz. "C'est un fait absolument tragique qui résulte de ce qu'un homme se considère comme propriétaire de sa femme, disposant du droit et de vie de mort sur elle", a-t-il déploré sur France Bleu Lorraine.

Une première plainte déposée

Selon le Républicain lorrain, le couple est en cours de séparation et a trois enfants âgés de 8 à 14 ans et la femme avait déposé une première plainte pour violences de la part de son conjoint il y a sept ans. Selon France Bleu Lorraine Nord, la femme est âgée de 46 ans et l'homme de 48 ans.

Le procureur de la République de Metz, Christian Mercuri, a prévu de tenir vendredi à 15H00 une conférence de presse sur cette  "tentative d'homicide volontaire par conjoint". 

Une vidéo de cette violente agression a été diffusée sur les réseaux sociaux. De nombreux appels, notamment de la part de l'ancienne députée PS de Meurthe-et-Moselle Aurélie Filippetti, ont été lancés afin que cette séquence ne soit pas relayée par respect pour la victime et sa famille.



"Saisi d'effroi par ce nouveau féminicide. Tout mon soutien aux proches de la victime. Il faut que la justice fasse toute la lumière sur ce drame", a de son côté tweeté Jean Rottner, président Les Républicains de la Région Grand Est.



Cette tentative d'homicide par conjoint intervient quelques jours après un autre féminicide en pleine rue en Moselle. Un réfugié politique serbe de 23 ans avait tué le 25 mai sa compagne de 22 ans de plusieurs coups de couteau en pleine rue de Hayange. Selon le collectif "Féminicides par compagnons ou ex", 48 féminicides ont déjà été recensés en 2021. En 2020, 90 féminicides ont été recensés par le ministère de l'Intérieur, contre 146 l'année précédente. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.