Météo : les températures de septembre ont explosé les compteurs

Météo : les températures de septembre ont explosé les compteurs
Septembre 2016 a été le 3e mois de septembre le plus chaud jamais enregistré en France (illustration)

Orange avec AFP, publié le samedi 01 octobre 2016 à 14h04

Les conditions estivales qui ont régné sur l'Hexagone ont laissé des traces quasi-historiques en termes de chiffres. Selon un rapport publié par Météo France, la température moyenne enregistrée sur le territoire a frôlé les 20 degrés entre le 1er et le 30 septembre.

Sur l'ensemble du mois, la température a été supérieure à la normale de 2,4°C. Ces chiffres font de cette période le 3e mois de septembre le plus chaud depuis 1900, derrière 1949 (+3.0°C) et 1961 (+2,6°C). Ces chiffres ont été emmenés par une première quinzaine torride, pendant laquelle de nombreux nouveaux records mensuels ont été établis en terme de pics de chaleur, comme à Dax.


À Paris, les effets combinés de la vague de chaleur et de "l'îlot de chaleur" que forme l'agglomération parisienne ont empêché les températures de redescendre, menant à de nouveaux records en terme de "minimales". Le 13 septembre au matin, la température enregistrée au pied de la Tour Eiffel était ainsi supérieure de 12 degrés à la normale.

SÉCHERESSE

Ces fortes températures sont allées de pair avec un ensoleillement décrit comme "excédentaire" sur la quasi-totalité du pays. Conséquence fâcheuse : la pluviométrie a été très largement déficitaire sur la presque intégralité du territoire, de l'ordre de 40% en moyenne. Les zones les plus touchées vont de l'intérieur de la Bretagne à la Vendée, du Cotentin au Roussillon, du nord de l'Auvergne au CentreèVal de Laire, le long de la vallée du Rhône, ainsi que des frontières du Nord et de l'Alsace.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.