Météo : des gelées dans le Doubs en plein mois d'août

Météo : des gelées dans le Doubs en plein mois d'août
Une offensive du froid en plein été
A lire aussi

Orange avec AFP-Services, publié le mercredi 14 août 2019 à 15h08

Après des mois de juin et juillet particulièrement chauds, voire caniculaires, la fraîcheur effectue un retour fracassant sur l'hexagone en cette mi-août. Ainsi, en ce mercredi 14 août au matin, des températures négatives ont été enregistrées dans le Doubs, avec notamment -0,5°C à Chapelle-des-Bois, non loin de Mouthe.

C'est l'été de tous les extrêmes.

Après les épisodes caniculaires des mois de juin et juillet à différents endroits de la France, le froid contre-attaque de façon spectaculaire ces jours-ci. Ainsi, alors que la moyenne des températures n'a pas excédé les 18°C sur l'ensemble du territoire ce mardi 13 août, voilà que des gelées ont été enregistrées mercredi matin, à l'aube.


Ainsi, deux stations météo ont capté des températures inférieures à zéro : -0,6°C du côté de Ristolas, dans le Queyras (Hautes-Alpes), à 1670m d'altitude ; et -0,5°C à Chapelle-des-Bois, dans le Doubs, à 1072m. Quelques kilomètres plus loin, à Mouthe, surnommée "la Petite Sibérie", le mercure est descendu à 1,2°C à 940m. L'an dernier, il avait fallu attendre jusqu'au 26 août pour constater les premières gelées avec -0,9°C en Champagne et jusqu'à -2°C dans le Jura. Mais Mouthe a déjà connu plus froid à cette période de l'année puisque le thermomètre était descendu jusqu'à -4,5°C le 31 août 1918...

Une première poussée de frais avait déjà eu lieu fin juillet dans certaines régions de France avec notamment un petit 0,9°C enregistré en Lozère, sur la commune de Saint-Alban-sur-Limagnole le 31 juillet, soit quelques jours après la deuxième période caniculaire de l'été.

L'épisode de fraîcheur qui touche l'hexagone en ce milieu de semaine ne devrait cependant pas durer puisque Météo-France prévoit un retour à la normale d'ici à 48 heures et des températures conformes pour la saison à compter de vendredi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.