Météo : alerte à la canicule dans 16 départements

Météo : alerte à la canicule dans 16 départements
Des enfants se rafraîchissent à Montpellier, le 16 juin 2017

Orange avec AFP, publié le lundi 19 juin 2017 à 07h45

Chapeau et bouteille d'eau seront de rigueur lundi pour cette journée qui s'annonce chaude et fortement ensoleillée.

Dimanche soir, Météo France avait placé douze départements de la façade atlantique et de la région parisienne en vigilance pour fortes chaleurs. La surveillance a été maintenue lundi 19 juin au matin dans l'ensemble des départements concernés.

La Charente, la Charente-Maritime, la Dordogne, la Gironde, les Landes, le Lot-et-Garonne, le Maine-et-Loire, les Pyrénées-Atlantiques, Paris, la Seine-Saint-Denis, les Hauts-de-Seine, le Val-de-Marne, les Deux-Sèvres, la Vendée, la Vienne et la Haute-Vienne s'apprêtent à vivre "un épisode de canicule précoce, intense pour la période et relativement durable", décrit Météo France dans son bulletin.



Tôt lundi, à 5 heures, les relevés de température indiquaient déjà entre 17 et 22 degrés dans les départements placés en alerte. Dans l'après-midi, il fera entre 34 et 37 degrés dans les départements de l'ouest, prévient Météo France. Localement, le mercure grimpera jusqu'à 38 ou 39° dans les Landes et les Charentes. À Paris et en petite couronne, Météo France prévoit entre 33 et 35 degrés. Mardi et mercredi, la masse de chaleur se déplacera vers l'est du pays qui pourra également connaître un épisode caniculaire. Un rafraîchissement pourrait arriver par l'ouest de la France à partir de vendredi ou samedi. L'alerte prendra fin au plus tôt mardi 20 juin en fin de journée.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - Météo : alerte à la canicule dans 16 départements
  • il est évident que la surpopulation joue un rôle. Mais toutes ces climatisations qui tournent plein pot dans les villes et réchauffent les rues, ceci est inadmissible, on s'en passait bien dans le temps.

  • réchauffement ,consommation ,
    nous sommes en surpopulation ,,il faut réduire et limiter les naissances ,
    c'est inévitable ,,si non la planéte le fera d'elle méme

    Entièrement d' accord

    Donnez l'exemple.

    35, v36 ° à la seconde quinzaine de Juin, je ne vois pas ce qu'il y a d'exceptionnel !

    Vous devez sans aucun doute passé trop de temps devant les médias qui ne cesse de vous montrer des cartes météo d'un rouge vif dès lors que l'on passe au-dessus de 24 °C et qui lancent des alertes à tout va alors que 95% ne sont pas justifiées !

    Où alors vous êtes trop jeune pour ne pas avoir connu les étés des années 60/70 ... où la fin des classes coïncidait avec les jours chauds qui duraient généralement du 15 juin au 15 août.

    tout a fait tommy_87 dans ces années la l'été etait l'été il faisait tres chaud

    et les hivers etait rude moins 10 mois 15 degrés etait courant et tout allait bien