Mères contre dealers à Échirolles : 11 jeunes placés en garde à vue

Mères contre dealers à Échirolles : 11 jeunes placés en garde à vue

Soixante policiers sont intervenus pour procéder à ces 11 interpellations.

Orange avec AFP, publié le lundi 15 janvier 2018 à 20h30

Onze jeunes du quartier de la place Beaumarchais à Échirolles, près de Grenoble (Isère), ont été interpellés ce lundi 15 janvier. La police enquête sur des violences subies, en décembre dernier, par deux mères qui s'étaient dressées contre des dealers.

Ce quartier situé au sud de Grenoble est connu pour être un lieu de trafic de drogue.

Mi-décembre, deux mères de famille en avaient été "évacuées manu militari par des jeunes dealers", a expliqué ce lundi à l'AFP une source policière, en soulignant le "courage" de ces femmes. Celles-ci avaient porté plainte et une enquête avait été ouverte pour "violences et occupation de hall d'immeuble" sous la houlette du parquet de Grenoble.



Soixante policiers sont intervenus ce lundi à l'aube pour interpeller conjointement ces 11 personnes. Toutes été placées en garde à vue. Selon France Bleu Isère, les mères de famille avaient "fermé la porte d'un hall habituellement transformé en point de vente". Après avoir repris le contrôle du lieu, des jeunes du quartier avait "réglé leur compte à plusieurs habitantes, jetées à terre, vêtements déchirés", selon la radio. Selon France 3, "seules" deux femmes âgées de 40 et 41 ans ont été agressées.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
38 commentaires - Mères contre dealers à Échirolles : 11 jeunes placés en garde à vue
  • Grenoble !! D'un côté, le Proc dit "la ville est gangrénée et pourrie par les trafics de Stup" et d'un autre côté, il les protège...
    "vengeance froide police legavox" pour les curieux
    Reconnaissons le courage de ces deux mères de famille plus "responsables" que les autorités !
    On attend le prochain drame ?

  • Bravo a ces femmes pour cette action. Dommage d'ailleurs qu'elles soient que 2 !
    Mais au fait, ou était leurs maris ??? et dans l'immeuble , il n'y avait pas d'hommes. ???
    ou alors il y a que des laches,installés dans leurs fauteuils, avec une biere à la main.
    Espéront que la justice va faire ce qu'il faut, car il y en a un grand besoin...

  • Notre très "bonne justice" va très vite régler le problème...Ces jeunes vont pouvoir vaquer très vite à leur saine occupation!!!

    Exactement puisque le Proc protège, à sa façon certes, les trafics de Stup sur Grenoble !
    Du vécu sur le Net vengeance froide police legavox.....
    Problème ? Chut.....

  • Bravo à ces femmes, mais au fait, dîtes nous qui sont ces jeunes, donnez nous un peu plus de précision.

  • bravo mesdames , continuez ,multipliez ces actions , d'autres vous rejoindront , si elles ne le font pas c'est que quelque part elles ont intérêt au trafic , sinon en développant ces actions vous récupérerez votre lieu de vie normale que doit être un quartier quelque soit la population d'origines diverses