Melun : un barbecue clandestin géant dégénère, un policier blessé et quatre personnes interpellées

Melun : un barbecue clandestin géant dégénère, un policier blessé et quatre personnes interpellées©PHILIPPE LOPEZ / AFP

, publié le vendredi 26 février 2021 à 16h45

Les policiers ont dû intervenir à trois reprises dans la même journée pour faire respecter les règles sanitaires en vigueur.

Plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées jeudi soir dans le quartier des Mézereaux à Melun (Seine-et-Marne), pour un barbecue géant, bravant ainsi le couvre-feu en vigueur et l'interdiction de se rassembler à plus de six dans les lieux publics. 



Plus tôt dans la journée, les policiers étaient déjà intervenus dans le quartier pour empêcher l'organisation d'un match de football entre jeunes de plusieurs villes du secteur. Ils sont retournés sur place le soir, prévenus cette fois de la tenue d'un barbecue géant.

Les forces de l'ordre ont alors fait face à une cinquantaine de jeunes qui refusaient de se disperser.

Le ton monte, des projectiles sont lancés contre les policiers qui font usages de grenades lacrymogènes. L'un d'eux se fait bousculer et se blesse au genou en tombant. Quatre personnes, âgées de 16 à 27 ans, sont finalement interpellées. Au moment de quitter les lieux, les forces de l'ordre essuient des tirs de mortiers d'artifice et répliquent avec des grenades de désencerclement. 

Un peu plus tard dans la soirée, les policiers ont dû une nouvelle fois intervenir dans le quartier après avoir repéré des individus qui tentaient de dégrader un poteau sur lequel est fixé une caméra de vidéosurveillance. Les individus ont pris la fuite à l'arrivée des fonctionnaires. 

"Ces faits illustrent parfaitement les difficultés auxquels nous sommes confrontés ces dernières semaines. Avec le beau temps, on constate une hausse des rodéos, des fêtes clandestines et désormais de barbecue", a confié Christophe Gonzalez, secrétaire régional du syndicat de policier Alliance à La République de Seine-et-Marne.

"Nous suivons de près ces phénomènes. Nous sentons très bien depuis quelques semaines un agacement ici ou là mais des consignes sont données pour renforcer la présence des forces de l'ordre afin de mener davantage d'opérations de contrôles et d'empêcher ces rassemblement interdits", a commenté, dans Le Parisien, le préfet de Seine-et-Marne Thierry Courdert.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.