Maths : le niveau des écoliers français en chute libre

Maths : le niveau des écoliers français en chute libre
(illustration)

, publié le jeudi 01 octobre 2020 à 09h50

La situation s'est nettement aggravée depuis 2014, note une étude de la Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (Depp), publiée mercredi 30 septembre.

Les élèves français sont fâchés avec les maths, et la tendance ne s'arrange pas. Une étude publiée mercredi 30 septembre par le service statistique de l'Education nationale montre l'aggravation des difficultés des écoliers en mathématiques dans les dernières années.

Selon cette étude Cedre (Cycle des Evaluations Disciplinaires Réalisées sur Echantillon), qui établit un "score moyen" des écoliers en fin de CM2, le niveau global de maîtrise des mathématiques a fortement chuté entre 2014 et 2019, après s'être maintenu entre 2008 et 2014. Selon Le Figaro, l'étude porte en partie sur les effets des nouveaux programmes décidés en 2015 et appliqués à la rentrée scolaire 2016.

Le "score" moyen des élèves était resté stable entre 2008 et 2014. Il a depuis perdu 17 points, s'établissant à 232 points en 2019, contre 249 en 2014. Les effectifs d'élèves classés dans la catégorie la plus faible gagnent en nombre, à l'inverse des élèves au niveau "optimal", dont la proportion diminue fortement (20% contre 29% en 2014).

L'étude pointe en outre de fortes disparités selon l'origine sociale et le type d'établissement. Cette baisse de niveau ne se fait ainsi peu ou pas ressentir dans les établissements privés sous contrat. A l'inverse, la chute du niveau est particulièrement significative dans les écoles relevant du public (-17 points). Dans les établissements scolaires classés en éducation prioritaires, la chute est encore plus vertigineuse (-26 points).


En matière de lecture, les résultats de l'étude internationale Pirls, qui mesure les performance en lecture à la fin de la quatrième année de scolarité obligatoire (CM1 pour la France) montrait en 2017 que les élèves français sont désormais nettement distancés par rapport à la moyenne des pays de l'Union européenne (540). Selon cette étude, réalisée tous les cinq ans depuis 2001 dans 50 pays, le score de la France a baissé depuis 2001 de 14 points, alors que le score moyen des 24 pays européens qui ont participé à Pirls a progressé de 6 points. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.