Martinique : fin du confinement, mais le couvre-feu maintenu

Martinique : fin du confinement, mais le couvre-feu maintenu
Une rue de Fort-de-France, lors du confinement le 1er septembre 2021.

publié le vendredi 08 octobre 2021 à 19h00

La levée des restrictions sanitaires sera progressive a annoncé l'exécutif, qui entend s'appuyer sur le pass sanitaire.

Des Martiniquais déconfinés, mais pas encore totalement libérés, alors que l'épidémie de Covid-19 reste active. Le préfet a annoncé la levée de la limite des 10 kilomètres pour les déplacements en journée à partir de lundi 8 octobre...

mais aussi le maintien du couvre-feu de 19 heures à 5 heures. 



À compter de lundi 11 octobre, le pass sanitaire deviendra également obligatoire pour les salariés et intervenants des établissements recevant du public. "La situation en Martinique s'est améliorée mais elle reste préoccupante parce qu'on a encore plusieurs dizaines de cas positifs à la covid-19 tous les jours", a déclaré à l'AFP le préfet de Martinique Stanislas Cazelles.

Le taux d'incidence s'élevait vendredi à 155 cas pour 100.000 habitants, soit le triple de celui observé dans l'Hexagone. "Les nouvelles dispositions offrent plus de liberté dans la journée, mais le couvre-feu à 19 heures permet de limiter les contaminations le soir qui sont plus nombreuses à cause du relâchement des gestes barrières", a souligné le préfet.

Objectif : diviser par deux ou trois la circulation du virus

Stanislas Cazelles a également maintenu le principe des plages "dynamiques" et la jauge de 8 m2 par personne dans les unités commerciales.  L'ensemble de ces mesures sera révisé dans quinze jours. Le représentant de l'Etat a fixé comme objectif de "diviser par deux ou par trois" la circulation du virus "pour rouvrir ces activités du soir et lever le couvre-feu (en place depuis le 19 juillet)".

"Nous allons vers une catastrophe", a réagi Carl Mam Lam Fook, vice-président de l'association des restaurateurs de Martinique, au micro de la radio locale RCI Martinique. "Nous subissons le fait que le taux de vaccination n'est pas au niveau escompté. Les restaurateurs ne pourront pas faire face à la baisse de la fréquentation et à la gestion du personnel", a-t-il déploré.


Les restaurateurs de Martinique comme tous les responsables d'établissements recevant du public ont l'obligation de contrôler le pass sanitaire de leurs clients depuis le 22 septembre. À partir de lundi, ils devront aussi s'assurer que leurs salariés disposent d'un pass sanitaire valide.

En Martinique, 38,7% des personnes âgées de plus de 12 ans ont reçu au moins une dose de vaccin anti-covid. Environ 30% des Martiniquais éligibles à la vaccination présentent un schéma vaccinal complet. Depuis mars 2020, le CHU de Martinique comptabilise 645 décès liés au Covid-19 dont 547 patients décédés depuis le début de la quatrième vague.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.