Marseille : un homme armé d'un couteau interpellé près d'une école juive

Marseille : un homme armé d'un couteau interpellé près d'une école juive©Capture d'écran Google Street View

, publié le vendredi 05 mars 2021 à 18h36

Un homme a exhibé un couteau à proximité d'une école juive du 13e arrondissement de Marseille, relate France 3 ce vendredi 5 mars. Il a ensuite été maîtrisé dans la rue.

Vendredi 5 mars, aux alentours de 8h15, un homme est sorti de son véhicule armé d'un couteau près de l'école juive Yavné, située dans le 13e arrondissement de Marseille, révèle France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Le suspect a ensuite été maîtrisé par des agents de sécurité de l'établissement dans la rue, où se trouve également une épicerie casher à proximité. D'après les informations révélées par La Provence et France Bleu Provence ce vendredi 5 mars, en fin d'après-midi, le suspect âgé de 60 ans présentait "un profil de schizophrène en rupture de traitement". Son état a donc été jugé incompatible avec une mise en garde à vue. Il a ainsi été interné d'office, à la demande d'un médecin.



Dans un premier temps, il avait été annoncé que l'homme avait tenté de rentrer dans l'établissement scolaire. Ce qui est faux, d'après les informations de France 3. "L'attention des personnels de sécurité de l'école a été attirée par le comportement suspect de l'individu dans la rue", a précisé la préfecture de police à la chaîne de télévision. "L'homme a été immobilisé jusqu'à l'arrivée de la BAC (brigade anti-criminalité, ndlr)."

Aucun blessé, les motivations de l'agresseur encore inconnues

Aucun blessé n'est à déplorer. Les élèves de l'école juive ont été confinés le temps de l'intervention des forces de l'ordre. La préfecture de police a ordonné le renforcement de la sécurité aux abords des sites de la communauté juive de Marseille.

"J'attends avec impatience de savoir quelles sont les motivations de l'agresseur", a commenté Zvi Ammar, président du consistoire israélite de Marseille, à France 3. "Pour le moment nous ne savons pas, car il n'a pas prononcé des mots comme "Allah Akbar" ou des propos antésimites qu'on a malheureusement l'habitude d'entendre dans des cas pareils." Zvi Ammar a contacté les agents de sécurité qui ont maitrisé le suspect. D'après France 3, ils lui ont assuré que l'homme était armé d'un "couteau en céramique de 20 cm", qu'il "pointait pour attaquer, il était déterminé". 




 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.