Marseille : un homme abattu à la kalachnikov dans un gymnase

Marseille : un homme abattu à la kalachnikov dans un gymnase
Des brassards de police (illustration)

, publié le lundi 30 décembre 2019 à 07h45

Un homme casqué a ouvert le feu sur sa victime, qui avait pris part à une partie de football. La piste du règlement de comptes est privilégiée.

Un individu âgé d'une trentaine d'années a été tué d'une balle dans la tête et un autre blessé, dimanche 29 décembre, dans un gymnase du quartier Saint-Joseph, à Marseille. L'assaillant, dont le visage était dissimulé par un casque, a fait irruption en début de soirée dans le gymnase Massenet, au coeur de la cité de la Paternelle, dans le 14e arrondissement. Il a tiré avec un fusil d'assaut alors qu'une dizaine de personnes se trouvaient sur les lieux, a détaillé le procureur de la République de Marseille, confirmant une information initiale du quotidien La Provence.

"La piste d'un règlement de comptes liée à un trafic de stupéfiants est privilégiée", a précisé Xavier Tarabeux, en soulignant que 13 douilles de calibres 7.62, de type Kalachnikov, celui en général utilisé dans ce genre de dossiers, ont été retrouvées sur place.

La confirmation de cette piste porterait à dix le nombre de personnes tuées dans des règlements de comptes dans les Bouches-du-Rhône depuis le début de l'année, selon les chiffres de la Préfecture de Police. Le dernier événement de ce type avait eu lieu le 17 novembre, dans une autre cité du 14e arrondissement, la cité des Rosiers. Le nombre de dossiers de ce genre avait été beaucoup plus élevé les années précédentes, avec 23 personnes tuées dans le département dans des règlements de comptes en 2018, 14 en 2017 et 29 en 2016.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.