Marseille : perquisitions à l'IHU Méditerranée de Didier Raoult

Marseille : perquisitions à l'IHU Méditerranée de Didier Raoult
Une entrée de l'IHM Méditerranée, à Marseille (illustration)

publié le lundi 14 juin 2021 à 14h20

L'opération policière, sans lien avec l'épidémie de Covid-19, a eu lieu ce lundi 14 juin, en fin de matinée.

Des perquisitions ont eu lieu à l'Institut hospitalo-universitaire (IHU) en maladies infectieuses de Marseille, dirigé par le professeur Didier Raoult, lundi 14 juin, selon plusieurs médias dont France Bleu Provence, qui a révélé l'information. L'IHU Infection, établissement spécialisé dans les maladies infectieuses et tropicales, avait été mis en pleine lumière pendant la crise du Covid-19.

Les perquisitions n'ont toutefois pas de lien avec la gestion de l'épidémie.


Selon BFMTV, l'opération est menée par la police judiciaire de Marseille. L'IHU de Marseille a indiqué que la perquisition était terminée et que des documents avaient été transmis. L'avocat du professeur Raoult, a pour sa part affirmé que cette perquisition n'a "rien à voir" avec son client, qui n'est "pas mis en cause". "Il s'agirait d'une affaire ancienne", a encore avancé l'avocat de Didier Raoult.

LCI avance que les opérations interviennent dans le cadre de soupçons de prise illégale d'intérêt et de possibles détournements de fonds publics.

"Le parquet de Marseille confirme qu'une enquête préliminaire a été engagée depuis la transmission d'un signalement émanant de l'agence française anti-corruption  en 2019 visant l'institut de recherche pour le développement (IRD) (...) dans ses liens financiers avec la fondation méditerranée infection", a expliqué la procureure de Marseille, Dominique Laurens, dans un communiqué.

L'enquête concerne également "le fonctionnement interne de l'IRD sur l'emploi de fonds publics pour des dépenses sans lien avec les missions de l'IRD ou non justifiées", a par ailleurs ajouté la procureure de Marseille. "Il s'agit d'un conflit d'intérêt entre la direction de l'Institut de Recherche et Développement (IRD) et la présidence de l'IHU", a détaillé de son côté l'avocat de Didier Raoult, Me Brice Grazzini.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.