Marseille : le stade Vélodrome mis en vente sur Leboncoin

Marseille : le stade Vélodrome mis en vente sur Leboncoin
Le stade Vélodrome à Marseille.
A lire aussi

, publié le mardi 09 février 2021 à 13h52

Alors que le maire de Marseille Benoît Payan a indiqué vouloir vendre le stade Vélodrome, trop coûteux, plusieurs annonces humoristiques ont été postées sur le célèbre site de petites annonces.

"Suite à de graves problèmes financiers nous sommes dans l'obligation de vendre ce stade mythique. Vestiaires propres, eau chaude, pelouse entretenue (jardinier inclus dans la vente). Aucun frais à prévoir." Depuis que le maire de Marseille Benoît Payant a annoncé son intention de vendre le stade Vélodrome, en raison de son coût élevé pour la commune, des plaisantins ont publié des annonces humoristiques sur le site de vente en ligne Leboncoin, comme l'a repéré France Bleu. Les annonces proposent le temple du sport marseillais à des prix allant de 1.000 euros à 240.000 euros, certaines proposent même de l'échanger... contre une console de jeux vidéo ! 

"Le stade, je veux le vendre parce qu'il nous coûte trop d'argent. Je veux le vendre parce que c'est une gabegie financière", expliquait mercredi 4 février le maire de Marseille lors d'un échange sur Facebook avec des internautes, en rappelant qu'il s'était déjà exprimé en ce sens lorsqu'il était dans l'opposition. "Je le ferai si je trouve un acheteur. Et je me débrouillerai dans les mois, les années qui viennent pour trouver un acheteur. Le stade, c'est plus possible. Niet, terminé. 15 millions d'euros de la poche des Marseillaises et des Marseillais pendant 30 ans, terminé", a-t-il lancé, dénonçant également un gaspillage de l'argent public par l'ancienne majorité de droite de la ville dirigée pendant vingt-cinq ans avec l'ex-maire LR Jean-Claude Gaudin. 

Inauguré en 1937 avec une piste de cyclisme, rénové et livré en octobre 2014, le Vélodrome est devenu le deuxième plus grand stade français. Une toiture a été installée. Les travaux ont coûté 268 millions d'euros. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.