Marseille, la ville où l'on brûle le plus le feu rouge, selon une étude d'Auto Plus

Marseille, la ville où l'on brûle le plus le feu rouge, selon une étude d'Auto Plus
Un gendarme arrête un conducteur pour un contrôle d'alcool, à Crozon (Finistère), le 5 août 2016 (illustration).

publié le mardi 16 août 2016 à 19h20

Vert, on passe. Rouge, on s'arrête.

Orange, on réfléchit. Une règle pourtant simple, mais pas comprise par tout le monde, si l'on en croit le classement effectué par le magazine Auto Plus, qui a analysé le comportement des automobilistes dans une dizaine de grandes villes françaises. Et quelle est celle où les automobilistes grillent le plus les feux rouges ? À Marseille, championne de France des mauvais gestes sur la route.

Si la cite phocéenne arrive en tête du palmarès, avec 61% de feux rouge et orange mûrs grillés, Nice prend la 2e place, avec 51% de feu rouge et orange franchis. Enfin, Paris arrive en 3e position du classement, avec 43% de feux brûlés.

UN FEU SUR TROIS N'EST PAS RESPECTÉ

À l'échelle nationale, les enquêteurs du magazine ont constaté qu'un feu sur trois n'est pas respecté. Une moyenne qui grimpe même à un sur deux si on ne retient que Paris, Marseille et Nice. Parmi les bons élèves, Bordeaux - 1% de feux rouges grillés -, Lille et Clermont-Ferrand, ex æquo avec 8%.



Les journalistes ont également observé le comportement des conducteurs lorsque le feu passe au vert. Et il semble que la patience se calcule en fonction de la ville. Ainsi, à Clermont-Ferrand, les conducteurs s'énervent au bout de 8,2 secondes alors qu'à Bordeaux, le klaxon retentit au bout de 3,7 secondes d'attente seulement

Vos réactions doivent respecter nos CGU.