Marseille : la cité du Castellas privée d'électricité pendant 4 jours

Marseille : la cité du Castellas privée d'électricité pendant 4 jours
Une personne âgée est même tombée et a dû être hospitalisée d'urgence (photo d'illustration).

, publié le mardi 19 juin 2018 à 12h05

Des habitants de la cité du Castellas à Marseille ont été privés d'électricité et d'eau chaude pendant 4 jours, rapportent France 3 et France Bleu. Les bailleurs sociaux sont pointés du doigt.

Les habitants de 30 logements de la cité du Castellas (XVe arrondissement de Marseille) ont vécu pendant 96 heures sans électricité, sans pouvoir se laver à l'eau chaude ni utiliser leurs appareils électroménagers, expliquent les deux médias locaux.

La panne a débuté vendredi soir 15 juin et le courant n'a été rétabli que lundi en fin de journée.

Lourde chute pour une nonagénaire

"Nous étions obligés d'aller recharger nos portables dans nos voitures, nous faisions toutes nos démarches par téléphone pour faire intervenir quelqu'un mais on s'est fait balader par les services d'Enedis et du bailleur", a expliqué une habitante du quartier à France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur, expliquant ne pas avoir pu "manger correctement" pendant cette période. Toutes les denrées contenues dans les frigos et le congélateurs ont dû être jetées.



Une femme âgée de 95 ans est "tombée" dans le noir et a dû "être transportée d'urgence à l'hôpital", a-t-elle également précisé. "Personne ne nous a écouté, nous devions nous débrouiller seuls, ce n'est pas normal et cela montre le dysfonctionnement d'organisation du bailleur dans ce quartier", a-t-elle ajouté. "Pourquoi il n'y a pas d'astreinte ? Pas d'ascenseur (...) C'est inadmissible. Qui va nous rembourser des pertes occasionnées par cette coupure ?".



Sur son compte Facebook , la sénatrice-maire des XV et XVI arrondissement de Marseille, Samia Ghali, a dénoncé la sensation de "mépris" pour "les 5.000 habitants du Castellas". "Force est de constater que la responsabilité du bailleur est engagée".

"Il ne m'aura fallu qu'un coup de téléphone au directeur d'EDF pour m'apercevoir que c'est une simple clef qui a manqué pour que les équipes techniques d'EDF interviennent et rétablissent la panne en accédant aux caves", a-t-elle détaillée. "Je trouve strictement irresponsable que personne n'ait levé le petit doigt laissant des familles entières sans courant".



"Le bailleur 'La Phocéenne d'Habitation et UNICIL' et la société Enedis qui a en charge les compteurs Linky récemment installés se renvoyaient la balle", selon France 3. Lorsqu'une équipe d'Enedis est arrivé sur les lieux samedi, le local où se trouvent les compteurs est fermé à clé. "Dans cette cité, le gardien n'a pas d'astreinte le week-end, de ce fait personne n'était en mesure d'ouvrir ce local pour permettre aux agents d'Enedis d'intervenir ils sont donc repartis", explique la chaîne publique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.