France

Marseille : l’étonnant butin d’un pilleur

Alors que la France a été marquée par plusieurs épisodes de violentes émeutes sur tout son territoire, le participant d’un pillage a détaillé auprès de BFMTV la liste insolite de ce qu’il avait subtilisé dans un supermarché de la cité phocéenne.

Déjà quatre jours que les émeutes occupent les esprits des Français. Celles-ci ont été déclenchées en réaction à la mort de Nahel, un adolescent de 17 ans tué par un policier à Nanterre (Hauts-de-Seine) mardi 27 juin 2023, après un refus d’obtempérer au volant d’un véhicule, rappelle BFMTV.

Des Kellog’s, du sopalin et de la glace

Dans tout l’Hexagone, y compris dans les petites communes, les soirées ont été émaillées par des scènes de quasi guerre civile, nourries par des affrontements entre jeunes issus des quartiers populaires et forces de l’ordre. Les émeutiers se sont ainsi attaqués à du mobilier urbain, des bâtiments publics ou ont encore pillé des magasins.

À Marseille, des supermarchés ont ainsi été ciblés par des pilleurs. L’un d’entre eux, qui a témoigné à visage caché auprès de BFMTV raconte être venu forcer la porte d’un supermarché de la ville, animé par un désir de vengeance. "Vous voulez tuer des enfants, on pille nous derrière, c'est comme ça", précise-t-il.

Le panier de son délit est assez étonnant : "J’ai pris beaucoup de sopalin, un peu de glace et des Kellogg’s", entame-t-il. Et de justifier : "C’est cher les Kellogg's, c'est très très cher (…) C’est pour me venger on va dire, un peu pour sortir la haine. On rentre, on frappe, on casse, on ressort en fait la haine", rappelant agir pour Nahel, un jeune homme qui avait le même âge que lui.

publié le 2 juillet à 22h45, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux