Marseille : deux militaires soupçonnés d'avoir séquestré et violé un militant LGBT

Marseille : deux militaires soupçonnés d'avoir séquestré et violé un militant LGBT

Une voiture de police (illustration)

Orange avec AFP, publié le samedi 11 mars 2017 à 17h40

Deux anciens militaires, interpellés dimanche 5 mars dans un hôtel de Marseille, ont été mis en examen et écroués vendredi 10 mars dans le cadre de l'enquête sur l'agression d'un militant LGBT de 37 ans. Selon Le Parisien, qui révèle l'information, les deux suspects sont un déserteur de la Légion étrangère et un ancien militaire de 31 ans, placés en détention à la prison des Baumettes.

"Les policiers ont entendu des appels au secours provenant de cet établissement hôtelier, relatait une source proche de l'affaire, lundi. Quand ils ont réussi à entrer dans la chambre d'où provenaient les cris, ils se sont retrouvés face à trois hommes, dont l'un avait le visage particulièrement tuméfié", a indiqué une source policière au Parisien.

Des photos de la victime, Zak Ostmane, ont été publiés sur la page Facebook de son association "Shams", qui soutient les personnes maghrébines et moyen-orientales de la communauté LGBT.


"La victime assure avoir été battue et attachée sur une chaise avant d'être violée par ses agresseurs", précise la même source dans les colonnes du Parisien. "De nombreuses traces de coups ont été constatées sur son visage et son corps. Elle a finalement été transportée à l'hôpital dans un état de grande faiblesse".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
11 commentaires - Marseille : deux militaires soupçonnés d'avoir séquestré et violé un militant LGBT
  • Un déserteur et un ancien militaire, donc ce ne sont plus des militaires, peur être que le second est
    journaliste à l'heure qu'il est.
    Mais bon, forcement si c’était le cas, nous ne connaitrions pas sa profession.

    élucubrations malvenues pour tenter de disculper des voyous, contentez vous des faits même s'ils ne vous plaisent pas, comme le fait bien la presse

  • Homophobie et homosexualité refoulée vont assez bien ensemble

  • Hollande n'ira pas à Marseilles, il a peur

    il est allé au Mali, c'est autre chose que Marseille et son vieux port, question peur vous êtes surement plus atteint que lui

  • Cest étonnant que Hollande ne soit pas allé à Marseilles, c'est une des premières villes en termes de criminalité, lui qui aime les honneurs, il serait bien accueilli

    Dirigé depuis des lustres par la droite et sa frange extreme.

  • Le titre est diffamant pour l'armée française, car ces 2 individus ne sont plus militaires.
    Journalistes, un peu de professionnalisme svp.

    ce qui est infâme pour l'armée française ce n'est pas le titre mais les actes perpétrés par ces deux imbéciles.

    Des brebis galeuses il y en a dans l'armée comme ailleurs. Des actes de pédophilie recensés en Afrique ont été commis par des militaires français en mission. Un abruti, qu'il soit d'active ou retraité, ça reste un abruti.

    A green0805: je parlais juste du titre de l'article!
    Les faits sont indéfendables, évidemment.