Marseille : détentrice d'une carte d'invalidité, une sexagénaire écope de 8.600 euros d'amende de stationnement

Marseille : détentrice d'une carte d'invalidité, une sexagénaire écope de 8.600 euros d'amende de stationnement©Panoramic (photo d'illustration)

, publié le lundi 15 février 2021 à 12h37

À Marseille, dans les Bouches-du-Rhône, Zohor a reçu près de 150 amendes pour stationnement qui atteignent 8.600 euros alors qu'elle possède une carte d'invalidité. Ne pouvant payer, les huissiers vont débuter les saisies, relate France Bleu.

Zohor, 60 ans, vit un véritable cauchemar depuis deux ans.

Alors qu'elle souffre d'une maladie chronique pour laquelle elle est détentrice d'une carte d'invalidité, elle a reçu près de 150 amendes de stationnement depuis 2018, rapporte France Bleu, lundi 15 février. Le montant du préjudice est estimé à 8.600 euros d'amende au total. Normalement, cette carte, délivrée par la ville de Marseille (Bouches-du-Rhône) doit lui permettre de se garer partout gratuitement. Et Zohor se gare régulièrement dans le quartier du Camas, dans le 5e arrondissement de Marseille. La cause de ces nombreuses amendes semble venir de voitures qui arpentent les rues et flashent automatiquement les stationnements illégaux.



"Je ne peux pas payer !"

Le problème, c'est que la sexagénaire n'est pas en mesure de payer cette somme, puisqu'elle doit déjà gérer un dossier de surendettement. "On me demande de payer les 8.600 euros de PV, et ensuite ils me disent qu'on pourra discuter. Mais je ne peux pas payer !", déplore-t-elle. Désespérée, elle ne sait plus comment s'en sortir, alors que les huissiers vont débuter les saisies chez elle, notamment de meubles, lundi 15 février. "Toutes les administrations se renvoient la balle : la mairie, la préfecture, la société de gestion du stationnement de Marseille... À quoi servent les élus locaux ? Je me retrouve abandonnée. Ce que je demande, c'est l'annulation des PV. Je ne peux pas les régler !", regrette-t-elle, citée par France Bleu.

"Avec ma maladie, je passais mon temps dans les hôpitaux. Ma voiture était garée dans le quartier avec ma carte d'invalidité", explique-t-elle. Tandis que la mairie, contactée par le média, assure qu'elle va suivre le dossier, son fils a décidé de louer un garage pour mettre le véhicule à l'abri. Avec des frais supplémentaires pour Zohor : 140 euros par mois.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.