Marseille : cette arnaque très élaborée pour créer de faux pass sanitaires

Marseille : cette arnaque très élaborée pour créer de faux pass sanitaires©Panoramic

publié le jeudi 12 août 2021 à 18h22

Selon les informations de La Provence ce jeudi 12 août, un médecin marseillais s'est fait voler ses codes de sécurité sociale. 178 faux pass auraient été fabriqués.

Depuis la mise en place du pass sanitaire en France, le 9 juin dernier, les faux certificats se multiplient.

Comme le révèle ainsi La Provence ce jeudi 12 août, l'ordinateur d'un médecin marseillais a été piraté dans le but de délivrer des pass. Pas moins de 178 documents auraient été générés. Le praticien se serait fait dérober ses codes de Sécurité sociale. Selon les précisions du quotidien régional, la procureure de la République de Marseille Dominique Laurens a indiqué qu'une enquête a été ouverte par le tribunal judiciaire de la cité phocéenne. De son côté, Le Figaro précise que les investigations sont encore en cours et que le parquet ne souhaite pas communiquer d'autres éléments sur le sujet.



Une enquête a également été ouverte après la plainte d'un médecin d'Arcachon (Gironde), qui a découvert que son profil avait été utilisé sur le site de l'assurance-maladie pour professionnels de santé, afin d'éditer 55 faux certificats de vaccin. Mercredi, l'Assurance maladie a indiqué que les procédures pour faux et usage de faux pass sanitaires se multipliaient, avec 46 réquisitions reçues depuis mai, dont 10 pour les deux premiers jours de la semaine, et 30 plaintes et signalements déposés par les caisses de Sécurité sociale. Plusieurs personnes ont été mises en examen ces dernières semaines, à Paris, Grenoble, Bordeaux, notamment, dans des affaires de faux certificats de vaccination. Et une peine de prison ferme - qui a été aménagée en détention à domicile - a été prononcée fin juillet en Seine-Saint-Denis contre une contractuelle d'un vaccidrive qui avait généré 200 faux codes QR pour les revendre.

Une circulaire envoyée par le ministère de la Justice aux parquets prévoit une "réponse pénale, efficace, dissuasive et rapide" contre la fraude. Le délit de "présentation frauduleuse d'un passe sanitaire à autrui" est notamment créé. Si un individu se fait prendre à présenter le pass sanitaire de quelqu'un d'autre, les restaurateurs et responsables de lieux culturels n'étant pas tenus de vérifier l'identité de ses clients, il sera sanctionné d'une amende de quatrième classe, soit 750 euros, mais forfaitisée à 135 euros. En cas de récidive dans les 15 jours, elle sera de 1.500 euros, puis de 3.750 euros et jusqu'à six mois de prison ferme en cas de troisième récidive dans les 30 jours.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.