Marseillaise sifflée lors du match Turquie-France : pour Noël Le Graët, "il n'y a pas d'incident"

Marseillaise sifflée lors du match Turquie-France : pour Noël Le Graët, "il n'y a pas d'incident"
Pour Noël Le Graët, "il n'y a pas d'incident".

, publié le lundi 10 juin 2019 à 10h02

Le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët, a estimé lundi 10 juin sur France Info qu'il n'y a pas eu "d'incident" samedi lors du match Turquie-France.

Deux jours après le match de football entre la France et la Turquie au cours duquel des supporters turques ont sifflé la Marseillaise, le président de la FFF Noël Le Graët a estimé lundi 10 juin sur France Info qu'on ne pouvait pas parler "d'incident". "Les Bleus n'ont pas été bien accueillis par un certain nombre de supporters mais très bien par d'autres, donc pour moi il n'y a pas d'incident", a-t-il commenté.

Pour Noël Le Graët, ce n'est pas seulement la Marseillaise qui a été sifflée mais toute l'équipe de France qui jouait à Konya en qualifications de l'Euro-2020. "Malheureusement, c'est tout une tribune (qui a commencé à siffler) une demi-heure avant le match, dès qu'un Bleu est apparu sur le terrain, c'est un concert de sifflets qui a duré toute la rencontre dès qu'un Bleu touchait un ballon", a justifié le président de la Fédération française de football. Par ailleurs, il a précisé que les dirigeants turcs étaient particulièrement gênés par ces sifflets.

Des sifflets "inacceptables"



Dimanche, Emmanuel Macron avait pris la parole pour dénoncer l'attitude d'une partie des supporters turcs. Il avait qualifié "d'inacceptables" les sifflets qui avaient accompagnés la Marseillaise et avait assuré l'avoir fait savoir à Noël Le Graët. Plusieurs membres de l'opposition avaient également critiqué les sifflets entendus dans le stade de Konya. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.