Marlène Schiappa s'en prend à Bertrand Cantat

Marlène Schiappa s'en prend à Bertrand Cantat©La une des Inrockuptibles

6Medias, publié le mercredi 11 octobre 2017 à 11h00

Bertrand Cantat vient de dévoiler un titre de son premier album solo qui sortira en décembre. Les Inrockuptibles font l'écho de ce retour au premier plan de l'ex-chanteur de Noir Désir et lui consacrent leur couverture et une interview.
Une promotion, pour celui qui a été condamné à huit ans de réclusion pour l'homicide en 2003 de sa compagne Marie Trintignant, qui n'est pas du tout du goût de plusieurs femmes politiques et engagées.

La première d'entre elles, l'ancienne ministre des Familles et sénatrice socialiste Laurence Rossignol, s'en est pris à la revue tôt ce mercredi matin sur Twitter :



Dans son dernier numéro, Les Inrockuptibles offrent aux lecteurs un CD avec un titre du rappeur Orelsan, connu pour ses textes très crus à l'encontre des femmes.

De plus, Laurence Rossignol, avait déjà jugé "choquant" en février le choix du cinéaste Roman Polanski, accusé de viol sur une mineure, pour présider la cérémonie des César.

Deux heures plus tard, la nouvelle ministre en charge de l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, faisait elle aussi part de son courroux sur le réseau social :



Entre les deux, Marine Rome, dirigeante des Dégommeuses, qui luttent contre le sexisme, les LGBT-phobies et autres discriminations dans le sport, tweetait :



Fondateur de Miramax et de la Weinstein Company, le producteur Harvey Weinstein est accusé de viols ou de tentatives de viols par plusieurs actrices comme Asia Argento, Emma de Caunes, Judith Godrèche, Gwyneth Paltrow ou Angelina Jolie.

Pour Bertrand Cantat, chaque réapparition suscite l'émotion, comme lors du Festival d'Avignon en 2011. En 2013, dix ans après la mort de l'actrice Marie Trintignant lors d'un tournage à Vilnius (Lituanie), il sortait un album avec le groupe Détroit composé du bassiste Pascal Humbert et de lui-même. A l'époque, le directeur général de Barclay confiait au Figaro que des radios avaient un "problème moral" à diffuser les nouvelles chansons de l'artiste rock. Le producteur des tournées de Noir Désir entre 1992 et 2002 avait affirmé au Figaro qu'il était "impensable une seconde de retravailler avec ce monsieur".

Mais il a toujours pu compter sur ses fans. En 2010, lors de son retour sur une scène en Gironde aux côtés du groupe Eiffel, la star avait été longuement applaudie par le public. Et les billets des concerts de sa tournée en 2014 avec Détroit s'étaient vendus très rapidement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.