"Marave challenge" : un nouveau "défi" stupide dans les lycées de Metz ?

"Marave challenge" : un nouveau "défi" stupide dans les lycées de Metz ?

Trois plaintes viennent d'être déposées à Metz après des "marave challenges" devant des lycées.

Orange avec AFP, publié le mardi 19 décembre 2017 à 18h20

Un nouveau défi lancé par des lycéens consisterait à frapper une ou plusieurs personnes au hasard pour gagner dix euros. Une enquête a été ouverte à Metz (Moselle), après l'agression de quatre lycéens âgés de 16 à 18 ans.

Un mineur est en garde à vue depuis lundi.

"Une enquête minutieuse a été diligentée (et) a amené à l'interpellation d'un individu qui est formellement mis en cause, et à l'identification d'un petit groupe récurrent, qu'on retrouve sur les quatre" faits, a précisé mardi le directeur départemental de la Sécurité publique de Moselle, Hervé Niel. "On a affaire à des gamins extrêmement violents, des gamins que l'on connait", a-t-il précisé.

En l'état des investigations, rien ne permet de relier ces agressions à un "commanditaire, un jeu, un challenge", a déclaré le policier. "Nous avons une rumeur propagée sur les réseaux sociaux que je ne peux absolument pas confirmer". "Depuis le début de l'année, c'est 24 faits de bagarres entre lycéens ou d'agressions à la sortie des établissements scolaires à Metz, ce qui nous fait deux faits par mois", a relativisé le directeur départemental.



France Bleu-Lorraine avait expliqué que ces agressions étaient liées au défi du "marave challenge", "un jeu débile, stupide" qui consisterait à frapper, en bande, un ou plusieurs élèves au hasard dans le but de gagner 10 euros ou des "points". "La première fois c'était sur deux jeunes qui marchaient", avait expliqué à la radio locale un élève du lycéen Georges-de-la-Tour. "Pour 10 euros, un des deux a subi une balayette et ensuite ça a fait une bagarre générale", avait-il précisé.

PATROUILLES RENFORCÉES DEVANT LES LYCÉES

"Ce ne sont pas des rumeurs, c'est vraiment vrai, des gens de ma classe ont essayé de défendre quelqu'un, ils se sont fait taper", avait confirmé un autre élève. "Il y a beaucoup de témoignages de jeunes frappés, parfois par 25 personnes", avait expliqué une autre élève à Franceinfo. L'agression d'une fille serait également plus rémunératrice que celle d'un garçon.



Un compte Facebook du nom de "Marave Metz (duels)" avait été créé pour recenser les combats sur la ville. Il comptait 60 membres avant d'être désactivé ces dernières heures. "Notre société va bien mal pour comprendre ce genre de comportements", s'est indigné l'adjoint à la démocratie locale de la mairie de Metz, Thomas Scuderi.

La sécurité devant les lycées de la ville a été renforcée, selon la presse régionale : depuis vendredi, des patrouilles de police circulent à l'heure de la sortie des cours et près des arrêts de bus. Des images de vidéosurveillance sont en train d'être exploitées.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
62 commentaires - "Marave challenge" : un nouveau "défi" stupide dans les lycées de Metz ?
  • fin des alloc pour les parents d'enfant récidiviste, point barre !

  • oui , la société va bien mal ; on notera , d'après l'article , que les autorités n'ont pas vraiment envie que cela cesse ; les preuves ne seraient pas suffisantes pour stopper les meneurs débiles déjà connus ; et un petit stage de 6 mois chez les légionnaires , ça leur ferait en plus des vacances !!!

  • Plus aucun respect des autres. Défaillance grave de l'éducation donnée par les parents.

  • Et bien ,je crois rêver ,si il y en a un qui veux essayer avec moi qu'il le face,il auras très certainement des surprises.
    je me demande quant même ou l'on vas,tout ça c'est la faute a la nouvelle génération de parents.

  • d'où viennent-ils