Manifestations et affrontements autour de la loi travail

Manifestations et affrontements autour de la loi travail©Euronews
A lire aussi

Source : Euronews, publié le mardi 12 septembre 2017 à 21h48

La mobilisation contre la réforme du code du travail a dégénéré ce mardi dans plusieurs villes de France, et notamment à Paris. Des manifestants ont lancé des projectiles sur les forces de l'ordre, qui ont répliqué en faisant usage de gaz lacrymogènes et de canons à eau.

Des panneaux publicitaires ont été détruits et plusieurs personnes interpellées. Entre la place de la Bastille et celle d'Italie, le cortège a été stoppé à plusieurs reprises à cause de ces incidents. La préfecture de police estime à 24.000 le nombre de manifestants, quand la CGT, à l'origine du mouvement, avance le chiffre de 60.000. Pour bon nombre de responsables syndicaux, les mesures voulues par le gouvernement seront inefficaces.



Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT : "Aucune réforme dans ce pays - et dans tous les pays d'ailleurs - qui a cassé le code du travail n'a modifié la courbe du chômage. Cela génère de la précarité, cela génère du travail informel, mais cela ne règle pas le problème de l'emploi, un emploi stable, un emploi où on peut construire sa vie." La CGT a déjà appelé à une autre mobilisation le 21 septembre, à la veille de la présentation du projet en Conseil des ministres, et à l'avant-veille de l'appel à manifester lancé par la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon qui jure de "faire reculer le gouvernement".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
143 commentaires - Manifestations et affrontements autour de la loi travail
  • Qui, dans la manifestation n'avait pas vu arriver des individus cagoulés?

    Il y a moins d’intolérance envers ces individus dont on est sur qu'ils vont "casser", que contre quelques femmes qui portent un voile...

  • il faut :: cortèges autorisées === casses payées par les organisateurs, mélenchon, martinez dans le mème panier à crabes

  • melanchon et la cgt sont toujours pareil, c'est toujours mal et cela ne sert jamais a rien ce que les gouvernements propose, mais eux qui disent cela ne proposent jamais rien, a part il faut lutter camarade c'est tout ce qu'ils savent dire , le gouvernement leurs a demandes leurs avis ils n'ont rien proposer et maintenant ils foutent la pagaille, nous on travaillaient 42h par semaine et en plus on fesait des heures sup car cela etait permis meme de travailler le samedi, et le dimanche en maintenance, on allait chercher l'argnet que l'on voulaient, et nous avions le pleine emploie car les entreprises française etait concurentielles, nous ne faisons pas semblant de travailler lorsqu'un chef nous regardait en ce disant on en fait bien assez pour ce que l'on est payer comme maintenant, on a meriter largement notre retraite pour avoir participer a la competiviter de la france mais aujourdh'ui les jeunes voudraient nous voir mort car pour eux nous prenons leurs argents pathetique mais reel reflechisser bon sang français

    Vous n'avez rien compris à la vie.
    C'est la compétitivité qui tu le monde, les peuples, la planète pour que seul une poignée se gavent d'argent.
    Quelle tristesse de vous lire, les gens grandissent en partageant et s'isolent jusqu'à se dopper au nom de la compétition.

    Ah mon bon monsieur ! Tous des fainéants ces jeunes, hein?
    Par contre le CICE, pompe à fric du Medef, ça ne vous dérange pas ! Les 82 milliards d'évasion et fraude fiscale , ça vous dit quelque chose? Prenez vous en aux vrais responsables, aux vrais assistés: le Médef et ses serviteurs au pouvoir !

  • Ce sont des affrontements entre les forces de l'ordre et les manifestants ou entre des forces de l'ordre et des casseurs . Ce n'est pas pareil et on sait depuis la nuit des temps que des casseurs viennent , et ce quelque soient les manifestations , pour se faire du flic et pour casser tout ce qui se trouve sur leur passage.
    Des manifestants ne prendraient pas le risque de décrédibiliser leur mouvement de protestation .
    Tout le monde le sait sauf certains journalistes apparemment .
    Il faudrait organiser une fouille en règle des gens qui viennent se mêler aux manifestations mais là , ce sont les associations qui vont dénoncer ces méthodes .

  • Les casseurs, si ce sont vraiment de véritables révoltés, ont vraiment tout faux : les policiers en ont aussi bien ras le bol, comme la majeure partie de la société, ce ne sont pas du tout des gens coupés du monde comme nos ci-devant, ils ont une famille et des amis confrontés au chômage et à la précarité que nos seigneurs veulent imposer à tout le monde (sauf à eux-mêmes).
    Par contre, si ce sont des provocateurs missionnés, ben, qu'ils se méfient un peu, la prochaine fois ils ne passeront peut-être pas aussi facilement les barrages malgré des ordres bienveillamment ambigus, et le fait d'être fils à papa n'arrangera pas forcément les choses.