Manifestations de jeudi: Martinez prévoit "une très forte mobilisation"

Manifestations de jeudi: Martinez prévoit "une très forte mobilisation"

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez à Matignon, le 13 mars 2018, à Paris

AFP, publié le mercredi 21 mars 2018 à 15h31

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez a anticipé mercredi à Perpignan "une très forte mobilisation" lors des manifestations nationales de jeudi, estimant que "si on ne fait rien, le gouvernement ne pliera pas".

"Compte tenu de la mobilisation chez les cheminots, dans l'ensemble de la fonction publique - il y aura 140 manifestations en France -, des appels dans diverses professions et entreprises et de la mobilisation des retraités, il y aura une très forte mobilisation", a-t-il assuré.

Il s'exprimait lors d'un point de presse en marge du congrès de la CGT cadres qui se tient à Perpignan.

"Si on ne fait rien, le gouvernement ne pliera pas", a-t-il insisté. "Nous, on se félicite qu'il y ait beaucoup plus de monde concerné et qu'on essaie de faire converger".

"Demain (jeudi) à Paris, il y a deux manifestations, la manifestation des fonctionnaires et celle des cheminots qui vont arriver au même endroit. Vous pouvez dire que c'est symbolique mais c'est intéressant", a-t-il souligné. "Ces luttes sont unitaires, ce qui est un peu nouveau".

Un peu plus de dix mois après son élection, la journée de "manifestation nationale" des cheminots marque pour le chef de l'Etat le prélude à une inédite "grève en pointillé" (deux jours sur cinq) contre la réforme ferroviaire, annoncée entre début avril et fin juin par les syndicats de la SNCF. 

Ces derniers s'attendent à un cortège d'au moins 25.000 personnes jeudi à Paris.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
29 commentaires - Manifestations de jeudi: Martinez prévoit "une très forte mobilisation"
  • dans la rue il n'y avait pas que la CGT ET LES FONCTIONNAIRES IL Y AVAIT BEAUCOUP DE GENS DU PRIVE ! des retraités des employés des HEPAD! aussi bien d'autres syndicat tel que FO SUD LE SYNDICAT DES ENSEIGNANTS pourquoi vous ne dites jamais la vérité c'est une déformation professionnelle?

  • Pitoyable Martinez ! sa manif va capoter !

  • Martinez va défendre quoi?..le monde du travail alors qu'il le sabote ou ses privilèges de leader syndical?..la CGT est en déclin car elle reste dans son siècle alors que le monde évolue. ..et quand on ne s'adapte pas, on est dépassé et on régresse. ..les temps changent , la CGT ne change pas depuis des lustres...

  • ne revez pas l'extrême gauche n'est pas là pour défendre les travailleurs mais pour faire la révolution en tentant de faire capoter toutes les manifestions comme en mai 1968
    voici comme ils avaient agi à l'époque à l'égard des étudiants de la sorbonne
    alors que la presse se déchaîne contre les "enragés", les "groupuscules" et les "anarchistes". Le Parti "communiste" français, lui emboîte le pas : le 26 avril, Pierre Juquin, membre du Comité central, vient tenir un meeting à Nanterre : "Les agitateurs-fils à papa empêchent les fils de travailleurs de passer leurs examens". Il ne peut pas terminer son discours et il doit s'enfuir.

  • il joue sa survie le pauvre monsieur