Maladie de Lyme : un collectif de 300 patients va porter plainte

Maladie de Lyme : un collectif de 300 patients va porter plainte
Le ministère de la Santé a relevé 55.000 cas en 2016.

Orange avec AFP, publié le mercredi 20 décembre 2017 à 20h00

Le collectif Lymaction, qui rassemble des patients atteints de la maladie de Lyme, va porter plainte contre des institutions sanitaires françaises.

La maladie de Lyme s'invite une nouvelle fois devant la justice.

Trois cent patients atteints de cette infection bactérienne causée principalement par les piqûres de tiques, vont porter plainte au pénal en janvier. Cette maladie, encore difficile à dépister, peut provoquer de nombreux troubles invalidants et douloureux.

La plainte visera l'Agence nationale du médicament (ANSM) et le Centre national de référence de Strasbourg. Ils leur reprochent "des conflits d'intérêt et une violation des règles d'indépendance en matière d'expertise", un "trafic d'influence", des "abus de biens sociaux et recel d'abus de biens sociaux" et une "mise en danger de la vie d'autrui", a détaillé leur avocat Me Fouray.

"UN CRI D'ALARME"

L'objectif du collectif est notamment de "mettre au jour les liens d'intérêts entretenus entre le Centre national de référence de Strasbourg et les laboratoires". Les plaignants estiment que les tests de dépistages ne sont pas fiables. Pour Me Fouray, cette nouvelle plainte pénale "est un cri d'alarme, une manière de placer l'État face à ses responsabilités".

"Ce sont avant tout des malades qui, pour certains, ont engagé des procédures pour faire reconnaître la responsabilité civile des laboratoires et qui sont révoltés par certaines déclarations selon lesquelles la maladie n'existe pas ou de manière marginale", a-t-il ajouté.

Les deux avocats représentent en effet déjà des patients qui poursuivent cinq laboratoires au civil (DiaSorin, BioMérieux, Siemens, Euroimmun et Bio-Rad).

UNE MALADIE SOUS-ESTIMÉE

Cette plainte n'est pas la première. En février, une malade résidant dans le Cantal avait porté plainte, également à Paris, pour "tromperie aggravée". Cela avait abouti à une enquête préliminaire, toujours en cours, du pôle santé publique du parquet.

D'un diagnostic difficile, la maladie de Lyme a longtemps été sous-estimée et le ministère de la Santé a relevé en 2016 son estimation du nombre de cas en France à 55.000, contre 33.000 l'année précédente.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.