Maintien de l'ordre : Gérald Darmanin crée une unité spéciale de CRS

Maintien de l'ordre : Gérald Darmanin crée une unité spéciale de CRS
(illustration)

publié le jeudi 01 juillet 2021 à 14h29

Cette unité devrait pouvoir être déployée en 15 minutes dans un rayon de 300 km autour de sa caserne.

Deux cents CRS spécialement formés au maintien de l'ordre et capable d'être déployés sur tout le territoire en un temps record : Gérald Darmanin a installé jeudi 1er juillet une unité spéciale de CRS à Bièvres, à 17 km au sud-ouest de Paris.

Sur place, dans l'Essonne, le ministre de l'Intérieur a fait valoir que cette unité pourrait être "déployée en 15 minutes dans un rayon de 300 km en cas de troubles graves à l'ordre public et de violences urbaines".

La création de cette unité, voulue par le Directeur général de la police nationale, Frédéric Veaux, avait été évoquée en début d'année pour répondre à l'augmentation des manifestations violentes et des violences urbaines, notamment dans des villes moyennes qui ne connaissaient pas auparavant ce type de phénomènes. S'en est suivie de la part de la DGPN une "réflexion sur ses capacités de réaction, de projection et de mobilité sur les territoires concernés", jusqu'à la création de cette unité spéciale, la CRS 8, qui sera opérationnelle dès vendredi, a-t-on expliqué au ministère de l'Intérieur.


"Outil à la fois souple et mobile par son organisation, la CRS 8 permettra d'assurer une grande rapidité d'intervention avec des moyens optimisés. Elle constitue une nouvelle lame au couteau suisse des Unités de Forces Mobiles", a ajouté le ministère.

Ces policiers seront mobilisables 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 et pourront être déployés en tout point du territoire. "Sauf exception liée à l'urgence opérationnelle", cette unité n'a "pas vocation à rester sur une zone d'intervention plus de quelques jours".


En installant cette nouvelle unité, Gérald Darmanin a fait valoir que "la CRS 8 (était) une expérience qui a vocation à être généralisée". "Si la CRS 8 démontre son utilité et son efficacité, alors il y aura d'autres CRS 8", a insisté le ministre.

Gérald Darmanin a rendu un hommage appuyé aux CRS et aux gendarmes mobiles en promettant une augmentation de leurs effectifs dans le projet de loi d'orientation et de programmation de la sécurité intérieure qu'il préparera pour 2022. "Je ne veux plus que votre formation soit sacrifiée", a-t-il dit, en référence aux heures supplémentaires accumulées par les CRS appelés à se déplacer partout sur le territoire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.