Mai 68 : Jacques Sauvageot, comparse de Cohn-Bendit, est décédé

Mai 68 : Jacques Sauvageot, comparse de Cohn-Bendit, est décédé©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le dimanche 29 octobre 2017 à 16h40

L'ancien président de l'UNEF et figure du mouvement de contestation de Mai 68, est décédé hier à l'âge de 74 ans. Il avait été percuté par un scooter début septembre.

C'est une figure de Mai 68 qui est partie.

Jacques Sauvageot est décédé samedi 28 octobre à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. Il y avait été admis début septembre après avoir été percuté par un scooter et n'a pas survécu, a confirmé sa famille au journal Le Monde dimanche.

Jacques Sauvageot était né en 1943 à Dijon, d'un père employé de la SNCF et d'une mère femme au foyer. Élevé dans la tradition religieuse catholique, son père était militant CFTC puis CFDT, mais n'en avait jamais fait état à sa famille. Avec un bac scientifique en poche, il intègre la faculté de lettres de Dijon, comme explique Le Monde, d'abord en philosophie, mais il sera finalement diplômé d'art et de droit public.

C'est par la suite qu'il adhère à l'UNEF en effectuant des tâches basiques avant de présider la corpo de lettres puis l'Association générale des étudiants de Dijon jusqu'en juillet 1967, date à laquelle il quitte cette ville.



En mai 1968, Jacques Sauvageot est vice-président de l'UNEF, dont il prendra la présidence quelques mois plus tard. Avec Alain Geismar et Daniel Cohn-Bendit, il est l'un des acteurs majeurs des deux mois de grève qui ébranlent le pouvoir gaulliste. En mai, il est arrêté avec d'autres étudiants lors de la première nuit de révolte du Quartier latin. Quelques temps après ces événements, en 1971, il quitte le célèbre syndicat étudiant.

Suite à un concours, il entre finalement à l'école des beaux-arts de Nantes, où il devient professeur. Il sera enfin directeur de l'école régionale des beaux-arts de Rennes de 1983 à 2009.
 
146 commentaires - Mai 68 : Jacques Sauvageot, comparse de Cohn-Bendit, est décédé
  • Cohn-Bendit..... Il y a pas mieux comme exemple ?

  • Les bobo de 68 il est interdit d'interdire !! Sous De Gaulle nous étions libre de rouler sur les routes pas de radar, de fumer, de boire de manger sans avoir la police politique de la bienpensance nous dire comment vivre ! Alors voir ces soixante-huitards devenu de les bons gros bourgeois de Bruxelles voter pour des lois liberticide c'est à pouffer de rire .... Pour ne pas en pleurer .....

  • Sauvageot le sauvageon de mai 68 renversé par un sauvageon à scooter... L'histoire bégaie parfois, mais tous ces leaders ont pu parfaitement prospérer ces anti capitalistes se sont tous fait une place en or grâce au système. Le même qui a rendu très riche l'insoumis Mélenchon et permis à ses comparses de se loger à bon compte. Quant à Cohn Bendit il faudra qu'un jour il nous explique comment on dénonce le capitalisme pendant qu'on appartient à une fondation crée par des Américains pour pénétrer nos élites... Ces révolutionnaires quand même!

    t'as pas bien lu l'article mec !! c'est pas cohn bendit qui est mort ni mélenchon c'est Sauvageot !! qu'est ce que t'as à l'école ? t'as jeté des pavés ??

  • Je suis d'accord avec pierrepuget ; par contre son message est entaché d'une erreur : ce n'est pas M. PAPON qui est préfet de police en mai 1968 mais M. GRIMAULT;

  • Mai 68 belle periode,quand on l'a connue,qui a transformé et liberée la société française.Une fois de plus dans l'histoire la CGT a montrée son conservatisme et n' a pas permis de terminer le travail des étudiants!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]