Mai 68 : Jacques Sauvageot, comparse de Cohn-Bendit, est décédé

Mai 68 : Jacques Sauvageot, comparse de Cohn-Bendit, est décédé©Panoramic

6Medias, publié le dimanche 29 octobre 2017 à 16h40

L'ancien président de l'UNEF et figure du mouvement de contestation de Mai 68, est décédé hier à l'âge de 74 ans. Il avait été percuté par un scooter début septembre.

C'est une figure de Mai 68 qui est partie.

Jacques Sauvageot est décédé samedi 28 octobre à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. Il y avait été admis début septembre après avoir été percuté par un scooter et n'a pas survécu, a confirmé sa famille au journal Le Monde dimanche.

Jacques Sauvageot était né en 1943 à Dijon, d'un père employé de la SNCF et d'une mère femme au foyer. Élevé dans la tradition religieuse catholique, son père était militant CFTC puis CFDT, mais n'en avait jamais fait état à sa famille. Avec un bac scientifique en poche, il intègre la faculté de lettres de Dijon, comme explique Le Monde, d'abord en philosophie, mais il sera finalement diplômé d'art et de droit public.

C'est par la suite qu'il adhère à l'UNEF en effectuant des tâches basiques avant de présider la corpo de lettres puis l'Association générale des étudiants de Dijon jusqu'en juillet 1967, date à laquelle il quitte cette ville.



En mai 1968, Jacques Sauvageot est vice-président de l'UNEF, dont il prendra la présidence quelques mois plus tard. Avec Alain Geismar et Daniel Cohn-Bendit, il est l'un des acteurs majeurs des deux mois de grève qui ébranlent le pouvoir gaulliste. En mai, il est arrêté avec d'autres étudiants lors de la première nuit de révolte du Quartier latin. Quelques temps après ces événements, en 1971, il quitte le célèbre syndicat étudiant.

Suite à un concours, il entre finalement à l'école des beaux-arts de Nantes, où il devient professeur. Il sera enfin directeur de l'école régionale des beaux-arts de Rennes de 1983 à 2009.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU