Macron à Fresnes avant une loi de programmation pour la justice au printemps

Macron à Fresnes avant une loi de programmation pour la justice au printemps

Le président Emmanuel Macron lors d'une visite au camp militaire de Mourmelon, près de Reims, le 1er mars 2018

AFP, publié le vendredi 02 mars 2018 à 07h56

Emmanuel Macron doit se rendre vendredi à la prison de Fresnes, a annoncé jeudi le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, indiquant que cette visite, ainsi qu'une autre prévue la semaine prochaine à l'école de l'administration pénitentiaire à Agen, s'inscrivaient dans le cadre d'une prochaine annonce de l'augmentation des moyens de la Justice.

"Le président de la République va sans presse à la prison de Fresnes et puis ensuite il va à l'école d'administration pénitentiaire d'Agen", a déclaré M. Darmanin sur CNews.

"Avec la garde des Sceaux (Nicole Belloubet) ils ont effectivement travaillé, et j'y ai contribué (...) il y a aura une augmentation des moyens de la Justice par une loi de programmation de la Justice", a ajouté M. Darmanin, soulignant toutefois qu'"il appartient à la garde des Sceaux de l'annoncer elle-même".

Avec la visite à Fresnes, en compagnie de Mme Belloubet, M. Macron "souhaite mieux appréhender toutes les problématiques du milieu carcéral et échanger avec les personnels en charge de mettre en œuvre les peines prononcées par les magistrats", a-t-on indiqué par ailleurs à l'Elysée.

M. Macron avait annoncé en janvier, en plein mouvement social des surveillants, "un plan pénitentiaire global" portant notamment sur l'immobilier des prisons, le renseignement pénitentiaire et les personnels.

Lors de l'audience solennelle de la Cour de cassation, il avait souligné que la prison, au-delà des 15.000 places supplémentaires promises, doit être "profondément modernisée" mais ne doit pas être "la réponse quasi-systématique pour les peines à un certain niveau", et il avait plaidé pour la mise en place "massive" d'autres peines comme les travaux d'intérêt général ou le bracelet électronique.

Un projet de loi de programmation pour la Justice 2018-2022 et des projets de loi de simplification civile et pénale sont attendus au printemps.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
100 commentaires - Macron à Fresnes avant une loi de programmation pour la justice au printemps
  • avatar
    votrepirecauchemar  (privé) -

    Il prépare la venue de Darmanin et Ferrand?...

  • j'espère que la prochaine fois il ira dans une maison de retraite sans prévenir et qu'il déjeunera avec nos personnes agées

  • ont le voit moin dans les maisons de retraite ;pourtant c est la qu il prend son fric

  • Nous voyons où se situent les priorités de Macron. Donner du confort en prison, par contre nous ne l'avons pas vu visiter les Ephad, les maisons d e retraite, non il est préférable de donner un peu plus de bien être à des locataires des prisons. Qu'il apporte de meilleures conditions de travail pour les gardiens, soit, mais de là à passer autant de temps pour de meilleures conditions de vies à ceux qui n'ont pas hésité dans certains cas à en supprimer. Décidemment les anciens ce n'est pas sa tasse de tgé

    avatar
    votrepirecauchemar  (privé) -

    C'est pour préparer la venue de Darmanin et Ferrand...

  • Après avoir passer la pommade aux agriculteurs au salon , voilà qu il va la passer aux gardiens de prison. Il vaudrait mieux qu il s occupedes juges