Macron a eu droit à un accueil hostile de la CGT dans une Fnac à Paris

Macron a eu droit à un accueil hostile de la CGT dans une Fnac à Paris
A lire aussi

, publié le jeudi 24 novembre 2016 à 19h20

Ce devait être l'événement de la journée avant l'ultime débat de la primaire de la droite. Emmanuel Macron était attendu ce jeudi 24 novembre à la Fnac des Ternes pour une séance de dédicace de son nouveau livre "Révolution" (XO).

Mais le candidat déclaré à l'élection présidentielle a vu sa visite perturbée par un comité d'accueil de la CGT.

Armés de drapeaux et de sifflets, plusieurs syndicalistes de la Fnac ont bruyamment interpellé l'ancien ministre aux cris de "Macron démission". Un slogan surprenant, Emmanuel Macron ayant démissionné du gouvernement en septembre dernier et plus récemment quitté la fonction publique.



Cueilli à froid, Emmanuel Macron a bien tenté de discuter avec ses adversaires. Mais rien n'y a fait. "Leur souhait n'est pas de discuter. Donc on va faire comme si de rien n'était. Parce qu'on ne se laissera pas bloquer par une minorité qui ne veut pas avancer."

Ce n'est pas la première fois que l'ancien ministre voit un de ses déplacements perturbés par une mobilisation syndicale. Après avoir reçu des oeufs à Montreuil, s'être vu accuser de "terrorisme social", le fondateur du mouvement En Marche avait été chahuté par des profs en colère lors de son premier déplacement de candidat. Cela n'a pas empêché l'ancien banquier de rencontrer ses nombreux lecteurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.