Maçonnerie, sculpture, charpente... Un appel à compétences lancé pour la restauration de Notre-Dame

Maçonnerie, sculpture, charpente... Un appel à compétences lancé pour la restauration de Notre-Dame
La cathédrale Notre-Dame de Paris, le 4 septembre 2020.

, publié le mardi 13 octobre 2020 à 16h50

Objectif : recenser l'ensemble des artisans et maîtres d'art susceptibles d'oeuvrer à la restauration de l'édifice, détruit par un incendie le 15 avril 2019.

Un an et demi après l'incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris, l'établissement public en charge de sa conservation a lancé un appel à compétences "gratuit et ouvert à tous" destiné à recenser l'ensemble des artisans et maîtres d'art susceptibles d'oeuvrer à la restauration de l'édifice.



Pierre/maçonnerie, sculpture, vitraux, charpente ou encore serrurerie... au total douze domaines d'intervention ont été identifiés. Les artisans qui souhaiteraient participer aux travaux ont jusqu'au 1er novembre pour se faire connaître et envoyer leur candidature à l'adresse suivante : sourcing@rndp.fr. Les entreprises qui souhaitent candidater devront justifier qu'elles disposent des qualifications requises.

Deux objectifs motivent cet appel : "permettre à tous les artisans, maîtres d'art et entreprises compétents (...) de se faire connaître, et s'assurer, conformément au souhait du président de la République, que le chantier de Notre-Dame puisse être une vitrine de l'excellence de ces corps de métiers (...), explique dans un communiqué le général Jean-Louis Georgelin qui préside l'établissement public.

Les travaux de restauration seront réalisés à l'issue des procédures d'appels d'offres et de mises en concurrence des entreprises, encadrées par le code de la commande publique, précise le communiqué.

Selon de premiers résultats de l'enquête judiciaire encore en cours pour déterminer les causes de l'incendie, survenu le 15 avril 2019, celui-ci ne serait vraisemblablement pas d'origine criminelle mais accidentelle : court-circuit, mégot laissé sur le chantier.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.