Lyon : une fête sauvage sur les quais de Saône fait polémique

Lyon : une fête sauvage sur les quais de Saône fait polémique
(illustration)

, publié le mercredi 31 mars 2021 à 08h50

La préfecture n'est pas intervenue pour mettre fin à l'attroupement, qui se tenait à proximité immédiate du fleuve.

Quelques heures avant les nouvelles annonces de l'exécutif face à la troisième vague de Covid-19, une fête sauvage a rassemblé près de 300 personnes mardi 30 mars en fin de journée sur les quais de Saône à Lyon. La préfecture a dénonce un "rassemblement irresponsable et inacceptable sur les quais".

"Compte tenu de la proximité de la Saône et du danger qu'aurait créé une intervention, le préfet a demandé aux forces de l'ordre de ne pas intervenir", a indiqué la préfecture du Rhône avant d'annoncer une saisine du procureur dans le cadre de l'article 40 du Code pénal. "L'exploitation de la vidéosurveillance est en cours pour retrouver les organisateurs", a-t-elle ajouté.



Alors que la fête s'achevait un peu avant 20h, au-delà de l'horaire de couvre-feu, des participants ont indiqué à un journaliste de l'AFP avoir eu vent de l'événement sur les réseaux sociaux, via lesquels des vidéos de la fête ont été diffusées.

Les images montrent des participants jeunes et non masqués, en train de boire et danser sur les quais de Saône ensoleillés. La fête aurait duré environ une heure, selon le quotidien régional Le Progrès. Le Rhône fait l'objet de restrictions sanitaires renforcées depuis le 26 mars, parmi d'autres départements.

Du côté de Lille, une fête improvisée a rassemblé près de 400 personnes dans un parc, rapporte France Bleu Nord. Aucune verbalisation n'a été dressée par les forces de l'ordre, précise la même source.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.