Lyon : malgré deux visites aux urgences, une jeune femme décède d'une otite

Lyon : malgré deux visites aux urgences, une jeune femme décède d'une otite
Les urgences d'un hôpital toulousain (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le samedi 10 mars 2018 à 17h53

Leana Bonilla Cruz, une Nicaraguayenne de 19 ans en échange à l'université Lyon II depuis six mois, est décédée le 23 février des suites d'une otite, rapporte le site du Progrès ce samedi 10 mars.



La jeune femme avait été transportée en urgence le 21 février dans un état critique à l'hôpital Edouard-Henriot, de Lyon.

Sur place, "les médecins n'ont pu que constater l'état de mort cérébrale". Son otite s'était transformée en abcès cérébral.

Il s'agit d'une complication rare mais pas inhabituelle. Cet abcès a provoqué une hypertension intracrânienne qui a conduit au décès de Leana, selon Le Progrès. Selon les études, la mortalité est évaluée entre 10 et 40%.

"Les médecins n'ont pas pris le temps de diagnostiquer le mal de ma fille"

"Elle écrivait, était poète... Elle avait tellement à donner dans ce monde. [...] Elle était heureuse de tout ce qu'elle découvrait. Elle était venue pour un rêve. Ce n'était pas le plan...", raconte la mère de la jeune femme dans le quotiden local.

Elle dénonce la prise en charge de sa fille aux urgences de Lyon, où elle avait été admise deux fois avant de décéder. "Les médecins n'ont pas pris le temps de diagnostiquer correctement le mal dont souffrait ma fille. Ils n'ont pas pu prendre en compte ses symptômes, n'ont pas su voir le caractère urgent de la situation, disant à ma fille qu'une otite n'était pas une urgence", déplore-t-elle.

La mère de Leana envidage "d'engager une procédure civile". De son côté, le chef du service des urgences de l'hôpital, "il n'y a eu aucun dysfonctionnement".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.