Lyon : le maire de Bron à nouveau menacé de décapitation

Lyon : le maire de Bron à nouveau menacé de décapitation©THOMAS COEX / AFP

publié le lundi 04 janvier 2021 à 19h04

Dans un message publié sur les réseaux sociaux ce lundi 4 janvier, le maire de Bron Jérémie Bréaud a annoncé qu'il allait porter plainte.

Après la découverte de nouveaux tags le menaçant de décapitation, le maire LR de Bron (métropole de Lyon) Jérémie Bréaud a annoncé ce lundi 4 janvier qu'il allait porter plainte. Ces inscriptions ont été retrouvées sur la palissade d'un chantier de sa commune.

"De nouveaux tags ont été retrouvés ce matin, montrant une fois de plus que certains n'acceptent pas les valeurs de la France.

A travers moi, ce sont tous les élus qui agissent qui sont pris pour cible", a écrit l'élu sur les réseaux sociaux.

Pourquoi Jérémie Bréaud a-t-il été ainsi pris pour cible ? L'intéressé a peu de doutes. "Depuis plusieurs semaines, Bron a retrouvé plus de sérénité grâce notamment à un travail en profondeur mené avec différents acteurs locaux (police, associations, éducations...). (...) Ce travail de reconquête, qui permettra à chacun de s'en sortir durablement, continue de gêner une minorité d'individus. De nouveaux tags ont été trouvés ce matin, montrant une fois de plus que certains n'acceptent pas les valeurs de la France", a continué l'élu.



Dans le même quartier que les précédents tags découverts en octobre dernier

Le maire de Bron a accompagné son message de photos, montrant des inscriptions comme "Bréaud t mort fdp décapitation" et "nike la bac ban de pute" (sic), en référence aux policiers de la Brigade anti-criminalité. Ces tags ont été retrouvés dans le même quartier que ceux découverts le 22 octobre, qui menaçaient déjà l'élu de décapitation, a précisé une source municipale à l'AFP.

Ces menaces avaient conduit le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin à offrir une protection de l'élu, alors que, moins d'une semaine auparavant, le professeur d'histoire Samuel Paty avait été assassiné à Conflans-Sainte-Honorine.

"Je pense qu'on dérange"

Elu en juin dernier, Jérémie Bréaud a placé son action sous le signe de la sécurité, avec un renforcement massif des effectifs de la police municipale et le déploiement renforcé de la vidéosurveillance. "On lutte contre le trafic de drogue... Je pense qu'on dérange", avait déclaré l'élu en octobre à l'AFP.

"Il est grand temps que la Justice soit à la hauteur des enjeux actuels de notre société et lorsqu'elle arrive à saisir ces individus, elle doit les condamner avec la plus grande fermeté", a souligne le maire de Bron sur sa page Facebook.

Le président d'Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez, également membre des Républicains, a apporté son soutien à l'élu, "encore une fois menacé parce qu'il ose s'attaquer au trafic de drogue et aux délinquants".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.