Lyon : des congés illimités pour les salariés d'une entreprise

Lyon : des congés illimités pour les salariés d'une entreprise©Panoramic

, publié le vendredi 15 janvier 2021 à 18h55

France 3 met en avant l'initiative d'Anikop, une entreprise lyonnaise. Elle a décidé de laisser ses salariés prendre autant de congés qu'ils le souhaitent, sous certaines conditions.

Des salariés finalement libres de partir en vacances quand ils le souhaitent ? Selon les informations de France 3, c'est une idée qui va prendre forme à Limonest, près de Lyon (Rhône). L'entreprise informatique Anikop, qui s'occupe de titres prépayés et aide notamment aux traitements informatiques de gestion, laisse l'organisation des congés payés à son personnel.



Les 31 employés peuvent décider de leurs propres vacances qui sont validées automatiquement et pour la durée de leur choix. Ils doivent seulement respecter une charte morale qu'ils ont signée. Les congés ne doivent ni « mettre en péril l'entreprise ou l'un de ses projets », ni « gêner les autres collaborateurs ».

Responsabiliser les salariés

Directeur d'Anikop, Nicolas Perroud croit en son « équipe mature » et affirme à France 3 n'avoir « relevé aucun abus ». L'entreprise affirme aussi que cette politique lui permettra d'alléger les « lourdeurs administratives ».

C'est une direction confiante qui s'attend à ne devoir gérer que 3% de salariés qui pourraient être tentés d'abuser de ce système. Pour le reste du personnel, la tendance est plutôt à la mesure et à la prudence. « Je n'ai pas spécialement prévu de prendre plus de congés qu'avant. (...) Chacun est libre, mais on est aussi responsables et concernés par les projets de l'entreprise », assure Sébastien Polard, business developer dans la société.

S'ils sont libres de prendre les congés de leur choix, les salariés doivent en revanche prendre en compte certains aspects. S'ils décident de multiplier les congés longue durée, ils devront assumer leur choix devant toute l'entreprise. Les chiffres de l'entreprise sont communiqués à tout le monde, rappelant le personnel à ses responsabilités. « Ça ne veut pas dire qu'on fait un vote sur chaque décision, chacun est responsable et autonome », rappelle Nicolas Perroud.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.