Lycéens interpellés et mis à genoux à Mantes-la-Jolie : pourquoi les forces de l'ordre défendent le mode opératoire utilisé

Lycéens interpellés et mis à genoux à Mantes-la-Jolie : pourquoi les forces de l'ordre défendent le mode opératoire utilisé©CAPTURE D'ÉCRAN / TWITTER

franceinfo, publié le vendredi 07 décembre 2018 à 18h37

Les images tournent en boucle sur les réseaux sociaux. On y voit plus d'une centaine de jeune agenouillés en rang, pour certains face à un mur, menottés ou les mains sur la tête. La scène se déroule à Mantes-la-Jolie (Yvelines), jeudi 6 décembre. Elle a vraisemblablement été filmée par un policier, qui commente : "Voilà une classe qui se tient sage." 

>> Suivez en direct la mobilisation des lycéens en France

Une vidéo qui a suscité l'indignation. Mais du côté des forces de l'ordre, on défend le mode opératoire de ces interpellations, assurant qu'il ne s'agissait pas de lycéens pacifiques mais de "casseurs". "Les images sont dures", a reconnu le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner lors d'une conférence de presse, vendredi 7 décembre. "Mais il faut les

Lire la suite sur Franceinfo

Vos réactions doivent respecter nos CGU.