Lutter contre l'obésité grâce à un spray ? Les recherches d'un scientifique français récompensées

Lutter contre l'obésité grâce à un spray ? Les recherches d'un scientifique français récompensées©Panoramic

, publié le mardi 15 décembre 2020 à 20h48

France 3 Bourgogne-Franche-Comté met en lumière les travaux de Naim Khan, professeur des universités en Physiologie à l'université de Bourgogne. Il vient de recevoir le prix « alimentation nutrition » pour l'élaboration d'un spray qui permettrait de lutter contre l'obésité.

Un nouvel outil pour freiner un fléau mondial. C'est peut-être ce qu'a réussi à imaginer Naim Khan, professeur des universités en physiologie à l'université de Bourgogne. Selon les informations de France 3 Bourgogne-Franche-Comté, il vient de recevoir le prix « alimentation nutrition » pour honorer ses travaux dans la lutte contre l'obésité. Il a notamment imaginé un spray qui pourrait créer un vrai changement dans l'alimentation de certaines personnes.



En collaboration avec l'université de Bourgogne et AgroSup Dijon, l'Unité Mixte de Recherche (UMR) "Lipides, Nutrition, Cancer" travaille depuis cinq ans autour de l'obésité. À travers leurs études, ils ont notamment constaté le rôle important que jouent les lipides alimentaires. Comme le rapporte France 3, ils représentent 40% d'apports caloriques journaliers dans le régime occidental.

Cela a pour conséquence la naissance d'un autre phénomène. « Quand je mange des frites ou du foie gras, il y a du plaisir alimentaire bien que l'on sache qu'ils sont mauvais pour la santé. Mais je les mange. C'est le plaisir lipidique », explique Naim Khan. Or, chez les personnes obèses, les « récepteurs gustatifs de gras sont trop nombreux », il fallait donc trouver comment les satisfaire à travers un autre moyen que des produits gras.

Un spray comme alternative

Pour parvenir à éviter aux personnes d'en abuser, Naim Khan a eu une idée claire : créer « des faux gras, ce qu'on appelle des leurres lipidiques » sur le même principe que les édulcorants pour les diabétiques. À l'aide d'un spray, les récepteurs gustatifs cette fois ont la sensation d'un « plaisir alimentaire » qui compense l'absence de produits gras.

Honoré par ce prix, cet objet pourrait prochainement être commercialisé. S'il est déjà en discussion avec certaines firmes comme Royal Canin pour lutter contre l'obésité chez les chiens, Naim Khan continue pour l'instant les tests. Il a notamment essayé sa solution sur des souris, remarquant son efficacité sur des souris obèses, mais pas sur celles minces. France 3 annonce que si les essais s'avèrent efficaces, le scientifique pourra alors tester le produit sur des êtres humains.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.