Lunettes: l'UFC-Que Choisir pointe des écarts de prix "faramineux"

Lunettes: l'UFC-Que Choisir pointe des écarts de prix "faramineux"

Des lunettes photographiées le 17 septembre 2013 chez un opticien à Clamart

AFP, publié le jeudi 18 janvier 2018 à 12h56

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir a pointé jeudi des écarts "faramineux" entre les tarifs dans l'optique en France, qui peuvent varier "du simple au double" dans les verres en fonction des opticiens, pour une correction identique.

Une même paire de verres simples pour un enfant peut ainsi coûter "de 126 à 257 euros" hors montures, et de 399 à 711 euros pour des verres progressifs haut de gamme pour un adulte, toujours à correction similaire, selon l'étude de l'UFC, basée sur 215.000 devis optiques entre 2016 et 2017 auprès de 34 organismes de complémentaires santé.

"Malgré l'apparition de la vente en ligne ou de chaînes d'optique réputées à bas coûts, le budget lunettes des Français reste le plus élevé des pays riches, avec un prix moyen de 316 euros pour une monture équipée de verres simples, et de 613 euros avec des verres progressifs", note l'association dans un communiqué.

D'où un reste à charge pour "90% des consommateurs", malgré les remboursements des complémentaires santé, ajoute l'UFC.

Pendant la campagne présidentielle l'an dernier, Emmanuel Macron avait promis, d'ici à 2022, un reste à charge zéro pour les lunettes, les audioprothèses et les prothèses dentaires, mal pris en charge par la sécurité sociale.

Le reste à charge zéro ne concernera pas tous les produits de ces trois segments, mais seulement certains paniers de soins, a précisé par la suite le gouvernement, qui travaille avec les assureurs santé au sens large, la sécurité sociale et les fabricants pour y parvenir.

Cet objectif est "naturellement louable", mais ne doit "pas pour autant conduire à une augmentation des primes de complémentaire santé, déjà en hausse de 43% depuis 2006", a rappelé jeudi l'UFC-Que Choisir, espérant aussi que les offres remboursées à 100% seront "de qualité" et largement proposées par les professionnels, "sans quoi la mesure serait vidée de son sens".

L'association juge aussi "urgent" de favoriser en parallèle une politique de "réelle concurrence" sur le marché de l'optique, et a déploré le report d'un an de l'entrée en vigueur du nouveau devis normalisé.

L'UFC vient de lancer en ligne son nouveau comparateur de devis dans l'optique.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
127 commentaires - Lunettes: l'UFC-Que Choisir pointe des écarts de prix "faramineux"
  • Un conseil faire plusieurs devis sans devoiler votre remboursement de mutuelle sinon l' optitien encaisse la totalité de l' argent disponible .

  • monture sur alibaba... que vs trouvez en boutique francaise peu importe la marque....entre 3 us dollars et 8 pour les entrees de gamme superieures.... les memes sauf le logo d une marque entre 80 e et 250 euros... oups juste que pour la monture

  • Un sujet très intéressant a étudier par Élise Lucet pour réaliser une émission Cash Investigation sur le groupe ESSILOR !
    ESSILOR le leader mondial des verres de vue mais aussi le plus grand profiteur avec des marges commerciales énormes réalisées sur le dos des consommateurs.
    Elise, merci de vous pencher sur le fabricant ESSILOR et de faire une petite descente dans leurs locaux afin de vérifier leurs comptes et comptabilité...

  • Tout le monde connait la pub " La 2ème paire pour 1€ de plus " et si l'on diminuait la 1ère ?

  • Dans notre entourage il y a des employés de mutuelle qui changent de lunettes chaque année depuis 40 ans car leur employeur les rembourse à 100 % ils n'ont aucun scrupule se vantent d'avoir des lunettes partout dans la maison

    comportement français typique ! et après on s'étonne d'être dans la mouise !

    d’ailleurs les "mutuelles" n'en sont plus, ce sont des assurances maladie complémentaires ( les remboursements basculent de plus en plus sur ces assurances)d’où la privatisation à plus ou moyen long terme de la sécu à la française vers une sécu misérable à l'américaine .c'est ça le macronisme !!( belle mentalité n'est-ce pas ?)

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]